Google se lance (enfin) sur le marché des montres connectées avec le rachat de Fitbit.
Hardware

Google rachète Fitbit pour plus de deux milliards de dollars

Google se lance (enfin) sur le marché des montres connectées avec le rachat de Fitbit. © Fitbit

Le géant de Mountain View a scellé un accord pour l’acquisition de la marque spécialisée dans les bracelets connectés. Un rachat chiffré à 2,1 milliards de dollars, qui devrait faire de l’ombre au grand leader en la matière : l'Apple Watch.

L’Apple Watch n’a qu’à bien se tenir… Car un sérieux concurrent devrait bientôt faire son entrée sur le marché. C’est en tout cas ce qu’espère nul doute Google, qui vient d’investir (très gros) dans le secteur. La firme de Mountain View a en effet annoncé dans un communiqué, partagé vendredi dernier, être "entrée dans un accord définitif pour racheter Fitbit". Et le géant informatique aurait mis pas moins de 2,1 milliards de dollars sur le tapis pour ce faire, ce qui ferait de la marque de bracelets connectés fitness l’une de ses plus grosses acquisitions jamais effectuées d’après CNN.

Ce rachat, qui ne sera finalisé que l’année prochaine, verra le géant informatique faire (enfin) un grand pas dans le domaine des accessoires connectés. L’entreprise, surtout connue pour son moteur de recherche et sa suite bureautique, certes devenus presque incontournables tout autour du globe, avait jusqu’à présent plutôt concentré ses efforts en termes de hardware sur ses enceintes munies de son assistant vocal. Et alors qu’elle connaît actuellement un certain succès avec l’arrivée du Pixel 4 dans le rayon des smartphones, nombreux sont ceux qui attendaient encore des nouvelles de sa fameuse Pixel Watch.

Fitbit, réglée à l’heure du Wear OS

C’est que, depuis des années maintenant, Google affiche sa volonté de concurrencer l’Apple Watch. Or ses projets de montre connectée semblaient tous être tombés à l’eau. La seule chose qui n’a pas fait plouf dans ce programme, c’est un système d’exploitation dédié appelé Wear OS. Aujourd’hui, c’est donc une belle occasion que la firme californienne offre à son bébé informatique, celle de s’épanouir, enfin, dans sa propre carapace. À savoir : une montre connectée "Made by Google".

"L’équipe derrière Fitbit a créé une très bonne expérience en termes de santé et de fitness, que les gens apprécient tout autour du monde", reconnaît le vice-président de la branche Appareils & Services de Google, Rick Osterloh, dans son communiqué, avant d’estimer ainsi "qu’il s’agit d’une opportunité enthousiasmante pour Wear OS". L’entreprise promet par ailleurs qu’en "travaillant étroitement avec les experts de Fitbit, et en réunissant le meilleur en termes d’intelligence artificielle, de logiciel et de hardware, (elle peut) stimuler l’innovation et fabriquer des produits qui seront bénéfiques à encore plus de gens autour du monde". Et alors qu’elle assure ainsi partager "l’objectif de longue date de Fitbit quant au bien-être pour aider les gens à mener des vies plus saines et plus actives", Google tient en outre à rassurer sur un tout autre sujet. Celui, quelque peu brûlant ces derniers temps, de la confidentialité.

"Pour faire les choses bien, la vie privée et la sécurité sont essentielles", déclare Rick Osterloh, se disant bien conscient que : "Quand vous utilisez nos produits, vous faites confiance à Google avec vos informations personnelles." Et de marteler : "Nous ne vendrons jamais des informations personnelles à qui que ce soit. Les données de santé et de bien-être de Fitbit ne seront pas utilisées pour les annonces publicitaires de Google. Et nous donnerons aux utilisateurs de Fitbit la possibilité de gérer, déplacer ou supprimer leurs données." Il n'y a plus qu'à attendre de voir si la "smartwatch by Google" tient (toutes) ses promesses.

Sources : Google, CNN

Par Jessica Rat