SFR Actus
Hardware

L'Europe veut favoriser la réparation des appareils électroniques

On pourra bientôt réparer ses appareils électroniques ? © TimeStopper / Adobe Stock

Après s'être attaquée aux chargeurs universels et aux batteries remplaçable, l'Union européenne veut maintenant améliorer la possibilité pour les consommateurs de réparer leurs smartphones, tablettes et ordinateurs d'ici 2021.

Voilà plusieurs mois que l'Union européenne a pris pour cible les smartphones. Non pas pour le plaisir, mais parce que nos chers appareils génèrent énormément de déchets. Début 2020, les instances européennes remettaient d'abord sur le tapis la question des chargeurs universels à l'ensemble des smartphones pour laisser la possibilité aux consommateurs de les réutiliser même après avoir changé de téléphone. Quelques semaines plus tard, ce sont les batteries qui étaient au centre du débat. La Commission entendait ainsi forcer les fabricants à les rendre remplaçables, pour ne pas que le smartphone devienne obsolète dès lors que ces dernières sont en fin de vie.

Alors même que ces deux débats ne sont pas encore clos, l'Europe ouvre un nouveau chantier relatif aux smartphones, tablettes et ordinateurs : leur réparabilité, toujours dans l'objectif d'atteindre la neutralité climatique d'ici 2050.

Europe : un droit à la réparation pour les smartphones

D'ici l'année prochaine, la Commission européenne entend donc mettre en place un "droit à la réparation" pour les smartphones, tablettes et ordinateurs. Il est ainsi envisagé que les constructeurs mettent en place des dispositifs pour faciliter la réparation de ces appareils et ainsi accroître leur durée de vie. Pour que cela soit réalisable, ils devraient également continuer plus longtemps les mises à jour logicielles de leurs appareils, toujours pour une durée de vie plus longue et ainsi éviter que les utilisateurs ne renouvellent trop souvent leurs objets technologiques.

Si les conditions de mise en place d'un tel dispositif n'ont pas encore été actées, la Commission européenne pourrait contraindre les fabricants à revoir les designs de leurs différents modèles pour qu'ils puissent faciliter les réparations. Ainsi, il faut s'attendre à ce qu'il soit possible d'ouvrir les smartphones, tablettes et ordinateurs pour accéder plus simplement à leurs différents composants électroniques.

Parallèlement à cette mesure, l'Europe réfléchit à une plateforme communautaire sur laquelle les consommateurs pourraient retourner ou remplacer leurs appareils électroniques dont la durée de vie a été augmentée, pour en obtenir de nouveaux.

Sources : Commission européenne, 01net

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur