Formidable objet connecté, la Smart TV pourrait toutefois vous rendre vulnérable face aux hackers.
Hardware

Le FBI met en garde sur les Smart TV

Formidable objet connecté, la Smart TV pourrait toutefois vous rendre vulnérable face aux hackers. © terovesalainen / Adobe Stock

Le service de renseignements américain tient à vous signaler la menace que peut représenter votre téléviseur intelligent, qu'il présente comme une potentielle passerelle pour les hackers…

C'est à l'occasion du fameux Black Friday, une opération commerciale traditionnelle aux États-Unis qui s'est exportée en France et un peu partout dans le monde vendredi dernier, que le FBI a fait part d'un message de la plus haute importance sur son site : la sécurité des Smart TV. Car, comme le Bureau le rappelle, ces appareils intelligents non seulement se connectent à internet, mais sont aussi dotés d'une caméra et d'un microphone, vous permettant de contrôler le téléviseur par commande vocale ou encore de lancer un chat vidéo. Des fonctionnalités certes bien utiles, mais qui ne seraient pas sans risque…

Tout d'abord, cela signifie que "le fabricant de la TV et les développeurs d'applications peuvent vous écouter et vous surveiller", souligne le FBI, qui relance ainsi l'éternelle question de la protection des données et de la vie privée sur de tels outils. Mais ce n'est pas ce qui inquiète le plus le service de renseignements américain aujourd'hui : "Ce téléviseur peut aussi être une passerelle qui permettrait aux hackers de s'infiltrer chez vous." Bien sûr, il ne faut pas entendre par-là que des criminels peuvent tout d'un coup faire irruption dans votre salon… Ce qu'ils pourraient faire en revanche, et ce n'est pas franchement plus rassurant, c'est accéder à de précieuses données confidentielles, au-delà même de celles stockées sur la Smart TV.

"Un cybercriminel ne parviendra peut-être pas à accéder votre ordinateur sécurisé directement, mais à travers votre téléviseur non-sécurisé, il pourrait trouver une porte dérobée vers votre routeur", prévient ainsi le FBI sur son site. De même qu'il alerte du fait que les hackers peuvent tout simplement "prendre le contrôle sur votre TV non-sécurisée" :

"Dans le plus inoffensif des cas, ils peuvent changer les chaînes, jouer avec le volume et montrer des vidéos inappropriées à vos enfants. Dans le pire des cas, ils peuvent allumer la caméra et le micro de votre téléviseur installé dans la chambre et vous espionner en silence pour ensuite vous soumettre à du cyberharcèlement."

Une liste de moyens de prévention, des plus simples ou plus compliqués…

Voilà qui a de quoi inquiéter… Pas de panique, toutefois : le FBI propose quelques solutions pour se prémunir face à une telle menace. En premier lieu, il conseille de se renseigner sur les fonctionnalités liées aux éventuels micro et caméra de la Smart TV en votre possession, et plus généralement sur les paramètres liés à la confidentialité, afin de savoir comment les contrôler. D'ailleurs le Bureau précise qu'il ne vaut mieux pas garder les réglages par défaut et changer si possible les mots de passe - mais cela vaut pour tout appareil connecté, à vrai dire. Ensuite, concernant la caméra, le service de renseignement a une bonne vieille solution, imparable, dans le cas où celle-ci ne peut être désactivée : placer un bout de papier (rien de trop transparent, bien sûr) sur l'objectif. Basique.

En plus de ces étapes relativement faciles à suivre, le FBI va plus loin, et c'est là que ça se complique, en conseillant de faire ce que peu d'entre-nous doit faire à l'achat d'un tel objet connecté : "Vérifiez la capacité du fabricant à mettre à jour l'appareil avec des correctifs de sécurité", ainsi que "la politique de confidentialité du fabricant du téléviseur et des services de streaming que vous utilisez". Oui, c'est plutôt pénible de se pencher sur de telles considérations, mais si cela peut nous éviter d'être pris au piège…

Source : FBI

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur