SFR Actus
Hardware

Notre test de l'Apple Watch Series 6

L'Apple Watch Series 6 accompagnée de l'iPhone 12 Pro. © Jessica Rat / SFR Actus

C'est LA star des montres connectées, la fameuse marquée de la célèbre pomme croquée. Apparue à la rentrée en rayon, sa nouvelle mouture n'a encore une fois pas manqué de faire sensation. SFR Actus a eu l'occasion de la porter au poignet ces derniers mois : voici nos impressions.

C'est toujours dans une jolie boîte blanche que l'on découvre les produits de la marque à la pomme. La nouvelle Apple Watch Series 6 ne fait pas exception, rangée toujours à part de son bracelet "Boucle" en silicone par défaut (dont on peut néanmoins choisir le coloris et la taille, au même titre que le boîtier). Alors, pour ceux qui sont encore habitués aux petits formats de toquantes rondes classiques, c'est sûr qu'enfiler cette montre connectée, avec son large format carré, ne donnera pas une sensation naturelle au départ. Mais rassurez-vous, on s'habitue vite à l'avoir sur le poignet…

Cette Apple Watch reste en effet assez légère et le bracelet finalement confortable sur la peau. Son boîtier, brillant mais sobre, en toute élégance, a surtout l'avantage d'être résistant aux coups. L'écran Retina, aussi, se montre solide, sans la moindre égratignure malgré un usage quotidien depuis plusieurs semaines. On constate que celui-ci est par ailleurs plus lumineux que sur le précédent modèle (2,5 fois plus d'après la firme de Cupertino), offrant de vrais contrastes et de belles couleurs réalistes. Puis on apprécie toujours la fonction "Always-On" (comprendre "allumée en permanence"), qui permet ainsi de pouvoir jeter un œil rapide à l'heure et quelques autres informations choisies sans avoir à tourner le poignet de manière prononcée. Pour ne pas être non plus trop intrusif, et économiser de l'énergie, l'écran reste toutefois moins éclairé quand il est en veille. Et la nuit, bien sûr, il s'éteint complètement, nécessitant une pression sur la couronne pour voir l'heure s'afficher, puis de tourner carrément celle-ci pour l'activer.

Parmi les nouveautés en termes de design, on découvre d'abord de nouveaux cadrans. L'Apple Watch Series 6 en propose ainsi une (très) large palette qui a de quoi satisfaire tous les goûts, des apparences de montres classiques ou numériques à d'autres plus artistiques, animées, certaines montrant le niveau d'activité au quotidien, d'autres mettant en scène un Memoji ou bien Mickey, parce que pourquoi pas, ou proposant carrément une sélection de nos propres photos… Rappelons que c'est depuis l'iPhone auquel elle a été connectée qu'il faut les choisir, avec la possibilité d'en télécharger plusieurs sur la montre et ainsi les changer selon les humeurs du jour (en réalisant un simple swipe de gauche à droite, ou de droite à gauche). À noter que tous ne proposent pas les mêmes affichages : s'ils ont bien sûr l'heure en commun, certains permettent d'indiquer également la date, le niveau de batterie, la fréquence cardiaque ou encore la météo. Autant vous dire que l'on passe un certain temps à choisir et paramétrer tout cela… mais ça fait également partie du plaisir !

Quelques exemples de cadrans disponibles sur l'Apple Watch Series 6...
Quelques exemples de cadrans disponibles sur l'Apple Watch Series 6... © Jessica Rat / SFR Actus

L'extension parfaite de l'iPhone

Outre ces diverses informations accessibles en un coup d'œil, ce qui est déjà bien pratique, l'Apple Watch Series 6 — et ce n'est pas nouveau — est de manière plus générale très ergonomique. Les gestes de contrôle, que ce soit sur l'écran tactile, la couronne ou le bouton situé juste en-dessous, sont des plus intuitifs. On navigue assez facilement parmi les Apps, aussi nombreuses soient-elles, enregistrées sur la montre. Et il suffit d'un petit swipe du bas vers le haut de l'écran pour accéder à quelques commandes principales choisies comme l'activation du Wi-Fi, du mode avion, de la lampe torche… ou encore pour déclencher un signal sonore qui permettrait de repérer un iPhone enfoui sous les coussins du canapé, par exemple.

Surtout, sachant que cela reste après tout sa principale raison d'être, cette montre connectée constitue un bel outil complémentaire, justement, au fameux téléphone d'Apple. Elle permet de recevoir toutes sortes de notifications — vraiment lisibles, avec plusieurs lignes de texte capables de s'afficher à l'écran —, de contrôler également la musique ou de prendre des photos à distance sur l'iPhone auquel elle est connectée. Puis de répondre même à un appel ou à un SMS. Si ça fait toujours drôle de parler à son poignet, on remarque que la qualité de la conversation est impeccable, tant au niveau des haut-parleurs que du micro. Et pour ce qui est des textos, plusieurs choix sont proposés. On peut cliquer sur une des réponses toutes faites comme "Merci", "Oui", "Je te réponds plus tard…" ou "J'arrive". Pratique, quand on est dans le rush. Sinon, pour une réponse plus exhaustive, on peut soit la dicter, soit l'écrire en formant les mots, lettre par lettre, du bout du doigt — la première solution est clairement la plus rapide, mais les deux sont assez bluffantes de précision.

Envoyer des SMS depuis l'Apple Watch Series 6, un jeu d'enfant.
Envoyer des SMS depuis l'Apple Watch Series 6, un jeu d'enfant. © Apple

Une Apple Watch qui veille (encore plus) à notre santé

Venons-en maintenant à un dernier détail qui touche au design, nous permettant au passage d'aborder les fonctionnalités phares de l'Apple Watch Series 6. Tant qu'on la porte au poignet, on ne le voit (presque) pas, mais c'est en la retournant qu'elle dévoile en effet son plus gros changement… Son dos n'est pas lisse, présentant une bosse bien distincte (qui ne se fait toutefois pas du tout ressentir) ; celle-ci abrite, en complément de ceux qui étaient déjà présents sur les précédentes générations, un tout nouveau capteur d'oxygénation du sang. Et c'est lui qui se fait remarquer, parfois, allumant ses LEDs rouges, vertes et infrarouges pour projeter de la lumière sur les vaisseaux sanguins et calculer ainsi, grâce à des algorithmes, le volume d'oxygène présent à un instant T dans le sang. Alors qu'on peut la lancer soi-même, cette fonctionnalité se déclenche toute seule à plusieurs moments de la journée et de la nuit. Mais pas de panique : ça ne nous a jamais sorti des bras de Morphée pour autant.

Le capteur Oxygène sanguin utilise des LED et des photodiodes situées dans le cristal au dos de l’Apple Watch Series 6.
Le capteur Oxygène sanguin utilise des LED et des photodiodes situées dans le cristal au dos de l’Apple Watch Series 6. © Apple

Il faut toutefois admettre que si elle épate, cette grande nouveauté ne nous semble pas d'un intérêt flagrant pour des personnes en bonne santé, à l'exception peut-être des sportifs. Pour information, tout de même, sachez que ce taux d'oxygénation du sang doit être situé entre 95% et 100%… Puis bien sûr, c'est loin d'être le seul critère de santé sur lequel veille l'Apple Watch Series 6. Elle continue notamment de mesurer la fréquence cardiaque (ce que l'on trouve déjà plus intéressant au jour le jour). Elle analyse l'environnement sonore aussi, pour le bien de nos oreilles, nous indiquant en effet qu'une exposition répétée et prolongée à un niveau supérieur à 80 décibels peut altérer l'audition. Et on le sait, au-delà de nous alerter en cas d'anomalie quelconque, la montre connectée à la pomme croquée est également capable d'alerter les secours. L'on peut d'abord soi-même effectuer un appel d'urgence, en accédant rapidement au "SOS" d'un appui prolongé sur le bouton de contrôle (soit la même action que pour éteindre l'Apple Watch). Et si elle détecte une chute, suivie d'un certain temps d'immobilité, elle se chargera elle-même de lancer l'alerte soit auprès des secours, soit auprès d'un proche, leur signalant notre position. Ça paraît fou, mais oui, ça a déjà sauvé des vies !

Un véritable coach du bien-être quotidien

Bien plus utile au quotidien, ce que l'on apprécie particulièrement sur cette Apple Watch Series 6, c'est le suivi de l'activité physique. Facilement accessibles, trois anneaux nous indiquent à quel point on s'est activé — ou pas — au cours de la journée, nous invitant bien sûr à bouger au maximum. Alors que de nombreux modes d'exercices sont par ailleurs disponibles, la montre connectée va par exemple simplement nous rappeler de se lever de temps à autres. Et l'on peut vous dire que ce n'est pas futile en temps de confinement/télétravail… Autre fonctionnalité qui paraît anodine comme ça mais qui s'avère en réalité essentielle pour le bien-être : l'Apple Watch nous invite régulièrement à respirer, en inspirant et en expirant profondément, en ne se concentrant sur rien d'autre pendant une minute. De quoi aider à gérer notamment le stress.

L'activité quotidienne visible en un clin d'œil, avec un rapport détaillé sur l'iPhone.
L'activité quotidienne visible en un clin d'œil, avec un rapport détaillé sur l'iPhone. © Apple

Comme autre rappel, il y a aussi celui du coucher appelant à respecter un "Programme Sommeil", à définir, et ainsi s'assurer suffisamment d'heures réparatrices. Bon, on va être honnête, pour le coup il faut vraiment être de caractère rigoureux pour écouter l'Apple Watch quand elle nous dit d'aller au lit… Même si on conçoit que c'est pour notre bien, on ne va pas toujours vouloir respecter ses consignes. Mais ça, ça regarde le tout-un-chacun. Et la bonne nouvelle, c'est que la montre se met quoiqu'il en soit en mode "Ne Pas Déranger" durant ces heures programmées, évitant toutes notifications ou appels de venir perturber notre sommeil. Ce qui ne l'empêche pas de continuer à travailler, puisqu'elle poursuit ses mesures donc d'oxygénation du sang mais aussi de fréquence cardiaque, pour établir un rapport (plus détaillé sur l'iPhone avec lequel elle est connectée) et nous permettre de constater si l'on passe des nuits calmes ou au contraires agitées — certains pourront même détecter une éventuelle apnée du sommeil. Sans compter que, cerise sur le gâteau : l'Apple Watch sert ensuite d'alarme, avec au choix sonnerie, vibrations ou les deux, pour un réveil tout en douceur sans avoir à chercher désespérément son smartphone pour l'éteindre.

L'art (aujourd'hui plus que jamais essentiel) de bien… se laver les mains

On tient en outre à souligner une autre curieuse nouveauté que présente cette Apple Watch Series 6 (ou plutôt la nouvelle version du système d'exploitation watchOS 7), une qui vient quelque peu à point nommé en cette période de Covid-19 : le compte à rebours du lavage des mains. Dès que l'on se met à l'œuvre, un chronomètre de 20 secondes se déclenche (on a remarqué qu'il ne s'affichait peut-être pas tout de suite, mais que le compteur tournait malgré tout…). Si l'on s'arrête trop tôt, la montre nous informe de l'intérêt de respecter ces 20 (longues) secondes pour aider à éliminer les germes. Et en arrivant au bout, on est alerté par une petite vibration, en plus d'être récompensé de nos efforts d'un pouce levé. Notons, car c'est tout de même impressionnant, que cette fonctionnalité ne nous a jamais fait défaut et surtout ne s'est jamais confondue en se déclenchant à un autre moment que pour se laver effectivement les mains. Sauf en pleine vaisselle, mais vous conviendrez que c'est presque pareil.

Un compte à rebours de 20 secondes pour (bien) se laver les mains.
Un compte à rebours de 20 secondes pour (bien) se laver les mains. © Apple

Maintenant, pour finir, quelques caractéristiques purement techniques. Cette Apple Watch Series 6, avec son tout nouveau processeur, est annoncée 20% plus rapide que la génération précédente. Dans les faits, elle offre effectivement une expérience des plus fluides, que ce soit pour passer d'un cadran à un autre, pour fouiller parmi le nuage d'Apps, à l'ouverture de ces dernières, ou encore au lancement de relevés de santé. Alors qu'elle offre ensuite toujours 32 Go de stockage, ce qui reste amplement suffisant pour contenir notamment une sélection de photos et quelques playlists (que l'on peut télécharger depuis l'onglet Musique sur l'iPhone auquel elle est appareillée), la nouvelle montre connectée de la marque à la pomme fait preuve d'une autonomie tout à fait correcte. À un usage normal, elle peut passer plus d'une journée sans avoir à être rechargée. Puis ce qui est plutôt bien vu, c'est qu'elle nous signale quand elle atteint moins de 30% peu avant l'heure du coucher, afin de nous laisser le temps de la charger et ainsi ne pas avoir à s'en passer la nuit… Notons, d'ailleurs, une vitesse de charge vraiment rapide, à 100% en 1h30 à peine.

Conclusion : cette Apple Watch Series 6 fait encore un peu mieux que ses grandes sœurs. Un vrai petit bijou pour tous les fans de la marque à la pomme et les amateurs de gadgets high-tech, bien sûr, mais qui serait aussi capable de séduire même ceux qui n'ont pas encore été convertis à l'usage de la montre connectée. À la fois simple et sophistiquée, elle a vraiment tout pour plaire.

Retrouvez l'Apple Watch Series 6, parmi quelques autres modèles de montres connectées signées Apple, chez SFR. Et profitez-en : elle est actuellement affichée à prix réduit sur la boutique en ligne !

Source : Apple

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur