L'enceinte connectée Amazon à une voix : celle d'Alexa, son assistant personnel intelligent.
Hardware

Pourquoi l’assistant vocal d’Amazon s’appelle Alexa ?

L'enceinte connectée Amazon à une voix : celle d'Alexa, son assistant personnel intelligent. © JuanCi Studio

Apple a son Siri, Microsoft son Cortana, Google son Google. Amazon, lui, a opté pour un nom plus humain pour son assistant vocal : Alexa. Une référence à quelqu’un en particulier ? On vous le dit tout de suite : non. Mais, en plus d’une certaine logique linguistico-informatique, il y a bien des références précises…

Les heureux détenteurs d’enceintes connectées Amazon Echo ont dû avoir de belles conversations avec Alexa. Ont-ils déjà pensé à lui demander l’origine de son nom ? Qu’importe, la réponse, David Limp l’a donnée il y a quelques années. Lors d’une conférence animée par le magazine Fortune en 2016, le vice-président en charge des produits et services connectés chez Amazon a révélé son "côté geek". Il a tout d'abord expliqué que l’idée derrière Echo était de créer "un petit appareil qui pouvait avoir autant de pouvoir dans le cloud que l’ordinateur de Star Trek."

Il rappelle, en effet, que dans la fameuse série SF, "partout dans l’Enterprise, vous pouviez appuyer sur un bouton et juste parler à la passerelle et dire ‘Computer x-chose’. Et ce ‘x-chose’ pouvait être n’importe quoi, l’Enterprise, cet ordinateur avait toujours la réponse". Tout comme (quoique jusqu’à un certain degré) l’assistant vocal d’Amazon. Mais s’il était ainsi bien tenté d’appeler ce dernier "Computer", en hommage, David Limp souligne qu’il lui fallait un nom moins commun, qui ne soit pas susceptible de le réveiller sans qu’il soit sollicité. Imaginez en effet le bazar à chaque mention du mot "ordinateur"…

Entre références geeko-intellectuelles et pure phonétique

Parce que, contrairement au "Dis Siri" d’Apple ou à "OK Google" et dans l’esprit du "Computer" de Star Trek, l’assistant vocal d’Amazon se déclenche à l’entente de son nom seul. Pas de chichis. S’ils n’ont pas pensé à une personne en particulier, les équipes du géant américain ont toutefois cherché un nom expressément humanisant, qui permet de donner une certaine personnalité à cette voix numérique.

Par ailleurs, il fallait qu’il soit aussi distinctif, pour éviter toute confusion avec d’autres mots du langage courant. Alexa, phonétiquement, faisait parfaitement l’affaire, notamment grâce à "la forte consonne du x", souligne David Limp. Lors de la conférence, celui-ci a évoqué une autre référence cachée derrière ce nom, puisqu’il précise que l’idée était de créer "cet ordinateur à la Star Trek qui n’était pas sans rappeler la Bibliothèque d’Alexandrie, une source de toutes connaissances". On peut dire que ça tombait plutôt bien.

Pour info : si jamais vous, votre compagne, une amie ou même le chat s’appelle déjà Alexa, vous pouvez vous épargner une situation embarrassante en changeant le nom de l’assistant vocal. En allant dans ses paramètres, via l’application, vous pouvez en effet en sélectionner trois autres. Amazon et Echo, déjà, en toute logique. Mais aussi... devinez quoi ? Computer.

Source : Fortune

Par Jessica Rat