Bill Gates, fondateur de Microsoft, lors d’une conférence à Pékin en novembre 2018.
Tech

10 innovations qui vont changer le monde, selon Bill Gates

Bill Gates, fondateur de Microsoft, lors d’une conférence à Pékin en novembre 2018. © Nicolas ASFOURI

Quels bouleversements technologiques vont transformer les années à venir ? Bill Gates, fondateur de Microsoft, a une petite idée des 10 innovations qui vont changer le monde.

Comme chaque année, le MIT Technology Review établit la liste des 10 innovations qui pourraient transformer la société, la planète et pourquoi pas l’univers. À chaque fois, c’est un invité spécial qui souffle à la revue ses idées. En 2019, c’est Bill Gates - qui a déjà changé la face du monde avec Microsoft - qui donne sa sélection !

Un vaccin contre le cancer

Selon l’OMS, le cancer serait la deuxième cause de mortalité dans le monde et responsable de près de 10 millions de décès chaque année. Il est grand temps d’y mettre un terme. Pour Bill Gates, une startup allemande serait en bonne voie pour nous offrir un vaccin personnalisé contre ce fléau. BioNTech propose en effet d’attaquer directement les mutations des cellules cancéreuses en utilisant le système immunitaire du patient. Un procédé déjà à l’essai, qui pourrait arriver plus vite que prévu.

Des robots plus habiles

Les robots continuent, chaque jour, de se développer. Et avant qu’ils ne deviennent une révolution mondiale et décident d’éradiquer l’humanité, il faudrait peut-être qu’ils gagnent en dextérité, car pour le moment ce n’est pas tout à fait ça, ils restent encore très maladroits, avec des mouvements saccadés. Pour Bill Gates, les androïdes devraient bientôt apprendre à “saisir et à tourner un bloc dans un environnement simulé avant que la main ne reproduise le mouvement pour de vrai.” Ce qui pourrait potentiellement se produire d’ici cinq ans.

Prédire les naissances prématurées

Chaque année, ce sont plusieurs millions de bébés qui naissent prématurément. Si beaucoup survivent, il en reste tout de même près d’un million qui décèdent suite à diverses complications. “Demain, une simple prise de sang permettra de savoir si une femme risque un accouchement prématuré”, estime Bill Gates. Demain, ou plutôt d’ici six ou sept ans, l’analyse des cellules ARN d’une femme enceinte pourrait nous fournir ces réponses.

Un renouveau nucléaire

Pour Bill Gates, le nucléaire, c’est l’avenir. Il ne faut pas l’arrêter pour passer au vert, mais plutôt passer le nucléaire au vert. Selon lui, des entreprises comme NuScale seront capables, d’ici une dizaine d’années, de concevoir des petits réacteurs de fusion nucléaire qui n’émettent pas de l’énergie carbone.

Des toilettes sans égout

Plus besoin de tirer la chasse ! Plus ou moins… Près d’un tiers de la population mondiale n’a pas accès aux sanitaires. Pour éviter qu’ils fassent leurs besoins en plein air, Bill Gates avait lancé en 2011 le “Toilet Challenge”, un appel à projet à destination des innovateurs pour créer des toilettes à bas coût et autonomes. Il a déjà reçu un grand nombre de prototypes et pour lui, d’ici deux ans, tout sera réglé.

Des assistants plus intelligents

Alexa, Siri, Google Home, depuis une dizaine d’années, leur utilisation à drastiquement explosé. Et leurs capacités également ! 2019 est clairement l’année des enceintes connectées. Si elles sont diablement efficaces, il faut tout de même reconnaître que leur voix est plus robotique qu’humaine. Selon Bill Gates, d’ici deux ans, vous pourrez avoir des conversations avec des assistants vocaux sans vous rendre compte que vous parlez avec une machine.

De la viande… sans viande

Pour Bill Gates la révolution alimentaire est déjà en cours, notamment avec la viande végétale, qui est une avancée technologique hors du commun. Pour réduire la pollution liée à l’élevage des bovins, la science va redoubler d’efforts et on devrait voir arriver d’ici l’horizon 2020, la première “fausse viande” cultivée in vitro à partir de cellules souches dans des laboratoires. Un secteur dans lequel le fondateur de Microsoft a d’ailleurs investi, tant il y croit.

Des montres encore plus connectées

Bientôt, tout le monde aura une montre connectée au poignet. Pas simplement pour lire l’heure ou recevoir ses messages, ce sera une question de santé publique. Début mai 2018, on apprenait comment une Apple Watch avait sauvé la vie d’une adolescente, lui notifiant un rythme cardiaque trop élevé. La prochaine génération de montre connectées comprendra un double électrocardiogramme capable de détecter un AVC en temps réel.

Des récepteurs de CO2

Et si, plutôt que de réduire nos émissions de CO2 on l’empêchait de se propager ? C’est ce que soutiennent les startups Carbon Engineering et Climework. L’objectif serait alors de capturer le dioxyde de carbone de l’atmosphère et de le transformer en une matière solide et stockable. Ne reste plus qu’à trouver quoi en faire. La piste principale serait de le transformer en carburant. Le problème, c’est qu’il s’agit d’un procédé “coûteux et difficile mais étant donné notre incapacité à réduire suffisamment nos émissions, il n'y a pas d'autre option”, regrette le philanthrope américain. Une chose est sûre, Bill Gates y croit !

L’endoscopie par pilule

L’endoscopie est une technique médicale assez désagréable par laquelle on vous glisse une petite sonde dans un orifice, puis on pousse, on pousse, on pousse, pour aller voir ce qu’il s’y passe. Pour résumer, ce n’est jamais un bon moment. Mais cela permet tout de même de détecter le cancer du côlon, les inflammations intestinales ou d’autre pathologies graves. Pour Bill Gates, ce désagréable examen sera bientôt de l’histoire ancienne. D’ici quelques années, nous n’aurons qu’à avaler une petite pilule qui fera tout le travail à la place de la sonde. Révolutionnaire. Ce qui n’a pas encore été précisé, c’est comment et par où ressortira la pilule...

Sources : MIT Technology Review

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur