Avec la reconnaissance faciale, le visage est capté par le smartphone.
Innovations

La reconnaissance faciale, qu’est-ce que c’est ?

Avec la reconnaissance faciale, le visage est capté par le smartphone. © Sp3n / Adobe Stock

Dans le paysage des nouvelles technologies, la reconnaissance faciale envahit petit à petit notre quotidien. Présente sur la plupart des derniers smartphones, dans les aéroports, dans des restaurants en Chine… Elle est partout et pourtant, elle reste assez méconnue. On fait le point avec vous.

La reconnaissance faciale, c’est quoi ?

Cette technologie permet de faire une analyse à partir des traits du visage, d’authentifier et d’identifier une personne. Comme la Commission Nationale de l’Informatique des Libertés (CNIL) l’indique il y a une différence entre l’authentification d’une personne et l’identification. On vous explique tout pour ne pas vous perdre.

L’authentification d’une personne, c’est le fait de vérifier si un individu est celui qu’il prétend, comme par exemple dans le cadre d’un contrôle d’accès dans un aéroport, ou la reconnaissance faciale d’un smartphone.

L’identification d’une personne c’est le fait de retrouver un individu au sein d’un groupe de personnes, dans un lieu déterminé ou dans une base de données. La reconnaissance peut se faire à partir de photos ou d’enregistrements vidéo.

Comment fonctionne la reconnaissance faciale ?

La CNIL explique que le système utilise plusieurs méthodes pour reconnaître une personne.

Pour l’authentification :

La technologie vérifie si la personne est bien celle qu’elle prétend, par rapport à l’image ou vidéo du visage enregistré. Ici, on répond à la question : "Êtes-vous bien la personne que vous prétendez être ?"

Pour l’identification :

Pour ce cas, le système vérifie si le modèle du visage correspond bien à ceux présents dans la base de données. Ensuite, les "résultats de la comparaison correspondent à celui ou ceux présentant le score de similarité le plus élevé parmi ceux dépassant un certain seuil pré‑déterminé." En clair, l’identification répond à la question : "Qui êtes-vous ?"

La biométrie permet quant à elle de reconnaître une personne à partir d’un ensemble de données reconnaissables et vérifiables. Un capteur 2D ou 3D saisit un visage et celui-ci est transformé en données numériques via un algorithme et le compare à une base de données. Mais comment comprend-il que c’est le même visage ? La technologie biométrique a analysé les caractéristiques de la personne, comme par exemple l’écartement entre les yeux et la distance entre les lèvres et le nez, qui est propre à chaque individu. Ainsi, toutes les données permettent de définir un profil clé, y compris au milieu d’une foule.

Reconnaissance faciale sur smartphone, comment ça marche ?

Alternative aux capteurs d’empreintes, le déverrouillage du smartphone par reconnaissance faciale est de plus en plus présent sur les smartphones (Iphone X, Huawai P20 Pro, les derniers Galaxy S de Samsung, Pixel de Google etc.).

Pour déverrouiller le smartphone, c’est assez simple ! Le dispositif se repose sur l’authentification du visage qui a été réalisée en amont avec une photo. La reconnaissance faciale se fait entre l’image enregistrée et le visage filmée à l’instant T par l’objectif de l’appareil photo. Elle identifie vos caractéristiques et une fois que vous placez votre tête devant l’écran du smartphone, il se déverrouille et le tour est joué !

Sources : CNIL

Emma Faury
https://twitter.com/Emma_Faury Par Emma Faury Rédacteur