Le miroir connecté CareOS et sa technologie d’analyse de peau.
Innovations

La salle de bain connectée, c’est pour quand ?

Le miroir connecté CareOS et sa technologie d’analyse de peau. © CareOS

La salle de bain est l’une des dernières pièces de la maison dans laquelle la technologie ne s’est pas encore pleinement invitée. Salle de bain connectée, c’est pour quand ?

Imaginez un peu la scène : vous vous réveillez, après une courte nuit et vous dirigez directement dans votre salle de bain. Debout devant votre miroir, vous attendez qu’il vous scanne. Il repère des cernes sous vos yeux, un épi sur le coin de votre tête et vous recommande comment vous maquiller et vous coiffer pendant qu’un bras robot vous brosse les dents. La machine vous règle l’eau à la température la plus adaptée à votre humeur et vous indique la météo du jour, tout en vous proposant les vêtements les plus adaptés à cette journée. Après avoir choisi votre tenue parmi une sélection sur une interface mobile, l’engin vous habille. Vous n’avez pas fourni un seul effort et vous êtes parés à affronter cette journée difficile. Tout ça, grâce à la technologie.

La phrase ci-dessus semble tout droit sorti d’un film de science-fiction. Votre miroir ne fait que renvoyer votre reflet terne, vous devez vous brosser les dents vous-même, personne ne vous indique quels vêtements porter et l’eau de la douche est toujours trop chaude ou tout froide. Mais il semblerait que la fiction soit en passe de dépasser la réalité, avec Artemis de CareOS.

Miroir, mon beau miroir connecté

Scanner votre peau comme on vous en parlait quelques lignes plus haut ? Ce n’est pas si futuriste que ça et ça fera bientôt partie de votre quotidien. La société française CareOS est en train de développer un miroir connecté et intelligent, Artemis, capable de tout un cas de choses. Il ne vous tendra pas la brosse à dents et ne vous propose pas de massage des pieds chaque matin, mais il peut faire plus que simplement renvoyer votre reflet.

Oui, vous ne rêvez pas. Artemis de CareOS, c’est un nouvel assistant dans votre vie. Doté d’une technologie de reconnaissance faciale, il est capable de faire tout ce que votre miroir feignant ne fait pas. Il est capable d’afficher tout un tas d’informations, ajuste la lumière avec vos mouvements et votre voix, peut aussi vous donner des conseils pour faire des étirements ou pour vous maquiller, peut prendre des photos à 360 degrés. Bref, on vit clairement dans une ère futuriste. Plus question de rater votre maquillage ou d’arriver en retard avec un tel dispositif. Un seul défaut : il ne peut pas vous suivre partout dans votre logement.

Le miroir connecté sera-t-il accessible à tout le monde ?

Alors, ça a l’air génial, mais ça sort quand ? Si pour l’instant, aucune date de sortie précise n’a été définie par CareOS, l’entreprise envisage de rendre disponible son produit pour la deuxième moitié de 2019. Cela ne devrait donc plus trop tarder. Mais vient le temps de la deuxième et grande question : pourra-t-on s’en acheter un ? Oui, si vous avez mis un petit pactole de côté. Le prix de lancement est pour l’instant fixé à 20.000 dollars, soit un peu moins de 18.000 euros. Acheter une voiture ou un miroir connecté, il faudra faire un choix. S’agissant d’une technologie inédite, il ne sera donc pas accessible à toutes les bourses.

Le miroir connecté dans les salles de bain de tous les foyers, ce n’est donc pas pour demain. Mais c’est déjà un premier pas vers un futur dans lequel vous n’aurez presque plus aucun effort à fournir le matin pour vous préparer. Jusqu’à ce que la machine décide de se rebeller et que le monde soit dirigé par des miroirs connectés...

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur