Quand pourrons-nous prévoir une excursion galactique et faire du tourisme spatial $1
Innovations

Tourisme spatial : à quand les vacances dans l'espace ?

Quand pourrons-nous prévoir une excursion galactique et faire du tourisme spatial $1 © Vadimsadovski / Adobe Stock

Cela fait maintenant des années que nous parlons du tourisme spatial. Mais concrètement, quand pourrons nous partir en vacances dans la voie lactée et surtout, comment ?

Un cocktail à la main, nous voici devant les anneaux de Saturne. Sur votre gauche, un magnifique lever de soleil sur l’hémisphère nord de la planète. Sur votre droite, l’une des 150 lunes qui tourne en orbite autour du globe. À cet instant précis, vous ne regrettez pas votre décision : quel bon choix d’avoir opté pour le tourisme spatial en ces vacances d’été 2084.

Malheureusement, ne sommes pas encore en l’an béni de 2084. Nous en sommes même plutôt loin. Mais ce n’est pas pour autant que le tourisme spatial n’est pas à l’ordre du jour. Cela pourrait arriver plus vite que prévu, mais ce sera probablement moins glamour que notre petite croisière vers Saturne.

C’est prévu pour quand, le tourisme spatial ?

Alors pour commencer, il faut savoir que le tourisme spatial existe depuis 2001. À l’époque, Dennis Tito devenait le premier touriste en orbite de l’histoire. Pour la modique somme de 21 millions de dollars, le milliardaire américain s’était payé un billet pour la station spatiale internationale où il avait séjourné huit jours. Depuis, ils sont une petite dizaine à avoir renouvelé l’expérience.

Mais vous l’avez bien compris, une vingtaine de millions de dollars, ce n’est pas donné à tout le monde. Le but, c’est de démocratiser les vacances extraterrestres et de les rendre accessibles à toutes et tous. Mais autant vous dire que ce n’est pas encore pour aujourd’hui.

En 2019, Blue Origins, la société fondée par Jeff Bezos, le patron d’Amazon, entend mettre en vente les premiers vols suborbitaux pour les particuliers. Il s’agira de vols qui ne dépassent que de quelques kilomètres l’atmosphère terrestre avant de redescendre. Les tarifs devraient tourner autour des 200 000 dollars pour 12 minutes de vol. On est encore loin de la grande démocratisation et des voyages à destination de la Lune ou Mars. Il prévoit également d’envoyer des milliardaires faire le tour de la lune en 2023.

Virgin Galactic, pionnier du tourisme spatial

Si le patron d’Amazon fait du bruit, une autre firme américaine se fait discrète mais pourrait très bien concrétiser ses ambitions plus tôt que prévu. Fin février, Virgin Galactic et son vaisseau SpaceShip Two envoyaient la femme responsable de l’entraînement des futurs clients, à 90 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre, soit aux frontières de l’espace.

Suite à ce succès retentissant, son patron, Richard Branson, pourrait mettre les premiers billets en ligne avant tous ses concurrents. Certes, on est encore une fois bien loin du tourisme intergalactique. Mais c’est déjà un premier début réussi qui annonce plein de belles choses pour la suite. Reste à savoir s’il prend les chèques vacances.

Les américains ne sont pas les seuls dans la course à l’excursion stellaire. Comme toujours, la Russie entend bien mettre son grain de Bortsch dans le ragoût. Les scientifiques soviétiques entendent en effet rester dans la partie. Deux touristes seront envoyés dans l’espace d’ici 2021. Ils rejoindraient la station spatiale internationale grâce à un vaisseau Soyouz. Rien de bien novateur pour le moment, mais cela permet principalement de montrer aux Russes qu’ils sont toujours dans le coup.

Concrètement, quand est-ce qu’on ira bronzer sur Mars ?

On vous avait promis du tourisme spatial, on vous parle de vols orbitaux et on vous voit venir avec votre grande question. Quand est-ce qu’on ira bronzer sur Mars ? On va vous mettre en garde tout de suite : pas la peine de bloquer vos prochaines vacances, vous pouvez prévoir autre chose.

Le premier vol sur Mars est pour l’instant prévu pour 2025. Donc rien ne se passera avant. Pour que le tourisme spatial se développe sur la planète rouge, il faudra probablement attendre une vingtaine d’années et probablement encore vingt ans après avant que le premier village vacances martien accessible au commun des mortels arrive. Vous pouvez donc réserver la deuxième quinzaine de juillet 2084 pour votre petit voyage sur Mars !

Sources : Sciences et vie, Futura Sciences, Science Post

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur