Transformer ses déchets alimentaires en énergie, grâce à la technologie, c'est possible.
Innovations

Transformer les déchets en énergie : c’est possible !

Transformer ses déchets alimentaires en énergie, grâce à la technologie, c'est possible. © freshidea / Adobe Stock

Nous vivons dans le futur : il est désormais possible de produire de l’énergie à partir des déchets alimentaires ménagers.

Produire de l’énergie génère des déchets et s’occuper de ces déchets consomme de l’énergie. Un cercle vicieux, quelque peu simplifié, mais qui pose une question : comment le briser ? Et si on se mettait à créer de l’énergie avec des déchets ? Impossible, nous direz-vous ! Comment pourrait-on créer de l’électricité avec des peaux de bananes, des épluchures de carottes et des restes de viande avariée ? Vous avez probablement oublié de prendre en compte un élément : nous vivons dans le futur, tout est possible (ou presque).

Déchets et biogaz

Se servir de déchets comme d’une énergie verte, en soit, ce n’est pas nouveau. Jusqu’ici, on utilisait la biomasse, qui consiste à incinérer les déchets industriels et ménager, et d’utiliser la chaleur produite comme une énergie. Ce qui n’est pas révolutionnaire. Déjà, les êtres humains de la préhistoire brûlaient du bois pour se réchauffer. Nous n’avons rien inventé. Du moins, sur ce plan-là. Mais, nous vous avions prévenu, nous sommes dans le futur. Il y a mieux et encore plus simple que la biomasse.

La technologie HomeBiogas permet de transformer les déchets alimentaires en énergie.
La technologie HomeBiogas permet de transformer les déchets alimentaires en énergie. © Lindsey Zemler / HomeBiogas

La deuxième méthode que nous souhaiterions vous présenter, est beaucoup plus révolutionnaire : stocker les déchets. C’est tout, il n’y a rien de plus à faire. En se décomposant, les coquilles d’oeufs et courgettes moisies vont générer un gaz composé à près de 50% de méthane. Et c’est cette forte charge qui va lui permettre d’être transformé en énergie. Il sera alors possible de s’en servir pour se chauffer, s’éclairer, ou même cuisiner. Mais encore faut-il être capable de réceptionner, stocker et transformer ce gaz.

Homebiogas transforme les déchets en énergie

Ces dernières années, une firme a pris de l’avance sur ses concurrents en la matière. Il s’agit d’Homebiogas. Elle vous propose un appareil qui ressemble à une tente gonflable dans lequel vous n’aurez qu’à glisser vos déchets. Puis, pas besoin de pédaler, faire tourner une manivelle ou l’orienter dans le sens du vent. Il n’y a qu’à attendre la production du fameux biogaz.

Au-delà de présenter une production écologique, une telle technologie a un deuxième avantage : celui de l’accessibilité à l’énergie. Certaines zones, voire régions, dans le monde, et même en France, sont complètement coupées du réseau énergétique. Un tel dispositif garantit un accès au gaz et à l’électricité, même dans les territoires les plus reculés.

Déchets énergétiques : on en est où en France ?

Un tel procédé semble au premier abord plus que convaincant : créer de l’utile à partir de l’inutile. Une solution qui semble idéale. Pour l’utiliser à titre individuel en France, il faut avoir un jardin, ce qui n’est pas donné à tout le monde, surtout dans les zones les plus urbaines. Mais on pourrait toutefois imaginer un traitement beaucoup plus industriel des déchets, pour les transformer en énergie à grande échelle. Une situation qui n’est pas prête de se produire...

Selon les chiffres donnés par le réseau Clikeco, les énergies renouvelables ne constituent que 10% de la production de ressources énergétiques. Pour ce qui est traitement des déchets, c’est encore pire. Seule 0,0004% de la production d’électricité se fait par valorisation énergétique des déchets, comme nous vous les avions présentés plus haut. C’est donc très peu. Trop peu.

Il y a encore du chemin à faire avant de faire rouler nos voitures directement avec des peaux de bananes et avant qu’un tel procédé se développe de manière globale. Sur un plan individuel, un tel appareil pour recycler vos déchets en énergie vous coûterait entre 500 et 600 euros. Décidément, ce n’est pas donné de vivre dans le futur !

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur