SFR Actus
Innovations

Xiaomi aurait-il trouvé la solution face aux regards indiscrets ?

Les curieux ne pourront-ils bientôt plus voir des informations personnelles sur les smartphones d'autrui ? © WAYHOME studio / Shutterstock

Le constructeur chinois a déposé un brevet, récemment publié, révélant une technologie qui permettrait d’empêcher les petits curieux de voir ce qu’il se passe sur l’écran de votre smartphone…

Cela vous agace quand, que vous soyez dans les transports ou en réunion, la personne à côté de vous ne peut s’empêcher de jeter des coups d’œil, parfois insistants, sur votre smartphone ? Que ce soit pour lire en même temps que vous l’article que vous êtes en train de consulter, pire, les messages que vous échangez avec vos proches, ou même ne serait-ce que pour voir les notifications que vous recevez, c’est ce qui s’appelle des regards indiscrets. Bonne nouvelle : il pourrait bientôt y avoir une solution pour lutter contre ces intempestivités.

Le site chinois ITHome a en effet remarqué la publication le 12 mars dernier d’un brevet, déposé par Xiaomi en septembre 2019, qui se penche justement sur le problème. D’après ses informations, par la suite relayées par de nombreux médias spécialisés, le fabricant serait en effet en train de développer une technologie qui permettrait de préserver l’intimité des utilisateurs de smartphones en servant de véritable bouclier contre les curieux. Comment ? De manière assez simple finalement, grâce à l’intelligence artificielle.

D’abord, il s’agirait de pouvoir reconnaître un regard qui ne serait pas celui du détenteur du smartphone. Chose qui paraît tout à fait faisable grâce au capteur frontal, que l’on a tendance à appeler "caméra à selfies" mais qui peut avoir une fonction autrement utile : la reconnaissance faciale. De nombreux smartphones en sont déjà dotés aujourd’hui, mais cette technologie ne sert jusqu’à présent qu’à déverrouiller l’appareil voire sécuriser un moyen de paiement. Ce que Xiaomi semble vouloir faire, c’est non seulement la rendre capable de détecter d’autres visages, mais en plus de le faire de façon continuelle.

Une idée qui n'est pas nouvelle

Ensuite, une fois que le capteur (et l’IA qui se cache derrière) saura reconnaître les regards indiscrets, l’idée est que le smartphone se mette automatiquement en mode "privé". C’est-à-dire, que vous soyez en train de l’utiliser ou non, qu’il bloquera l’apparition à l’écran d’informations personnelles, telles que des notifications. Cela vous rappelle quelque chose ? C’est normal. Plusieurs géants de la tech se sont en réalité déjà attaqués au sujet. Huawei a même déjà mis au point une fonctionnalité fort similaire, qu’elle a justement nommé "AI Private View", présentée fin 2019 sur son Mate 30 Pro. Soit à peu près au même moment que Xiaomi a déposé son propre brevet...

Mais alors que la fonction chez Huawei ne marche que lorsque le smartphone est déjà déverrouillé, son concurrent semble vouloir la rendre active à tout moment. Ce qui soulève quelques questions… D’une part, une telle technologie toujours à l’affut des curieux, qui ne se mettrait donc jamais en veille, ne serait-elle pas trop énergivore ? Et d’autre part, n’y aurait-il pas un risque d’avoir le capteur frontal activé en permanence, sachant que certains hackers ont déjà un malin plaisir à accéder à cet outil pour espionner puis faire chanter leurs victimes ? Ce serait le comble tout de même, pour une fonctionnalité qui entend justement protéger des regards indiscrets…

Nul doute toutefois que le constructeur chinois prend toutes ces considérations en compte. La question est plutôt de savoir si ce projet aboutira réellement un jour. Car rappelons que les brevets sont nombreux à être déposés par les acteurs de l’industrie mobile, sans qu’ils aient forcément de la suite dans les idées.

En attendant de voir ainsi potentiellement Xiaomi présenter un prochain smartphone anti-voyeurs, vous pouvez déjà retrouver tous les modèles phares de la marque sur la boutique SFR.

Sources : Phonandroid, Frandroid, ITHome

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur