Les influenceurs nous vendent-ils n'importe quoi sur Instagram ?
Internet

Des influenceurs Instagram recommandent une boisson... mortelle !

Les influenceurs nous vendent-ils n'importe quoi sur Instagram ? © Artem Varnitsin / Adobe Stock

Trois influenceurs stars d'Instagram au Royaume-Uni ont été piégés par la BBC et ont fait la promotion d'une boisson à base de cyanure d'hydrogène, un poison mortel.

Tout est parti d'une expérience conduite par la BBC, première chaîne britannique, et d'une question : les influenceurs sur les réseaux sociaux connaissent-ils vraiment les produits dont ils font la promotion ? Pour tenter d'y répondre, les journalistes se sont tournés vers trois stars de la téléréalité anglaise : Lauren Goodger, Mike Hassini et Zara Holland, s'étant respectivement fait connaître dans The Only Way Is Essex, pour les deux premiers, et dans Love Island pour la troisième.

Pour ce faire, la BBC leur a proposé de faire la promotion d'une boisson appelée "Cyanura", à base de cyanure d'hydrogène. Il s'agit d'un composant mortel utilisé par les Nazis dans les chambres à gaz lors de la Seconde Guerre mondiale.

Pour que le piège soit parfait, il est annoncé aux influenceurs, qui rassemblent à eux-trois 1,3 millions d'abonnés sur Instagram, que la boisson sera lancée dans quelques mois seulement. Ils ne pourront donc pas la goûter (et s'intoxiquer), mais n'auront qu'à faire la promotion, sans oublier ce fameux ingrédient miracle, le cyanure d'hydrogène.

Influenceurs : une publicité trompeuse ?

Si l'agent de Zara Holland émet des réserves quant au fait que l'influenceuse n'ait pas pu tester la boisson, les trois stars d'Instagram finissent tous par accepter ce partenariat et font la promotion de ce produit mortel, sans réellement le savoir.

Une fois l'enquête publiée, les trois influenceurs se sont rapidement défendus. Zara Holland explique qu'elle "n'induirait jamais délibérément ses followers en erreur ou ferait la promotion d'un produit dangereux" et le porte parole de Lauren Goodger précise de son côté qu'elle "n'approuverait pas la promotion de produits contenant des ingrédients nocifs ou suspects, ou sans en connaître le contenu".

Mais le mal est déjà fait et la BBC a réussi à prouver que les influenceurs et influenceuses n'hésitent pas à faire la promotion de produits sans réellement savoir ce qu'ils contiennent, montrant ô combien il est facile de les tromper. Le média britannique rappelle au passage que Lauren Groodge avait déjà été attrapée par l'organe de régulation de la publicité au Royaume-Uni, pour avoir fait la promotion de produits faussement amaigrissants...

Sources : BBC

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur