Quand signaler des comptes frauduleux sur Facebook est devenu problématique...
Internet

Facebook : le bug qui peut bloquer votre compte

Quand signaler des comptes frauduleux sur Facebook est devenu problématique... © Korn V. / Adobe Stock

Le site d’actualité américain Mashable rapportait en ce début de semaine un bug bien contraignant pour les utilisateurs du réseau social. Nombreux sont ceux qui se sont en effet retrouvés complètement déconnectés de la plateforme après avoir alerté des comptes et autres contenus frauduleux...

"#FacebookLockout", un hashtag à la mode (malgré lui) ces derniers jours sur Twitter. Pour cause : l’oiseau bleu est devenu l’ultime recours de nombreux utilisateurs de la plateforme créée par Mark Zuckerberg, qui ont vu leur compte Facebook "bloqué" après avoir signalé une imposture sur le réseau social. Une démarche pourtant citoyenne qui, vraisemblablement en raison d’un bug, leur a toutefois coûté cher. Car s’il suffit normalement de fournir une pièce d’identité pour retrouver l’accès à un compte, les malheureux se retrouvaient depuis plusieurs jours démunis face à un dysfonctionnement lors de cette phase d’authentification.

Sur Twitter, donc, les utilisateurs concernés racontent. "Mon compte Facebook a été hacké la semaine dernière. Je l’ai signalé, envoyé ma photo d’identité, et mon compte a été définitivement désactivé", rapporte ainsi une internaute. "La grand-mère morte d’un de mes amis m’a envoyé une invitation, quand je l’ai signalée j’ai été déconnecté", s’étonne un autre. "Ne signalez pas de faux comptes sur Facebook. Ils verrouilleront votre compte, et leur système de vérification d’identité ne marche pas", alertait déjà un twitto le 13 octobre dernier. Et il y a encore quelques heures, une utilisatrice écrivait :

"Jour 3 – j’essaie d’accéder à mon compte pour lequel j’ai mon identifiant et mot de passe mais on me demande un code envoyé par un SMS que je n’ai pas reçu ! J’ai envoyé une photo d’identité prouvant que je suis moi. Deux fois. Je viens de recevoir un troisième email me redemandant la même chose."

Aucune assistance face à la situation

De son côté, une autre twitto faisait part d’un petit pas en avant le 14 octobre, après avoir été informée par Facebook qu’elle avait uploadé pas moins de 170 photos sur la plateforme pour lui permettre de vérifier son identité. "Au moins les images vont quelque part", notait-elle, ironique, sur Twitter. Car, bien sûr, avec leur compte ainsi bloqué, les utilisateurs ne peuvent pas accéder à l’assistance de Facebook et n’ont donc plus que le réseau social à l’oiseau bleu pour pleurer. S’ils ne manquent pas de tagguer le principal intéressé dans leurs plaintes virtuelles, ce dernier se montre toutefois bien silencieux...

Au-delà de ne plus pouvoir se tenir au courant des dernières péripéties d'amis et autres célébrités, ce bug est en réalité bien contraignant, notamment pour les utilisateurs qui comptent sur la plateforme dans le cadre de leur activité professionnelle. "Une grande partie de mon affaire dépend de Facebook et nous payons des frais publicitaires conséquents", témoigne ainsi une certaine Kara Missione auprès de Mashable. Or, au moment de la publication de l’article, cela faisait 23 jours que son compte était verrouillé et qu’elle n’avait reçu "aucune assistance sous quelconque forme de la part de Facebook". "J’ai perdu des revenus. Financièrement et émotionnellement, c’est un coup dur", confie-t-elle ainsi.

Facebook promet d’avoir réglé le problème

Parmi les nombreuses plaintes dans le fil du hashtag #FacebookLockout, on commence toutefois à trouver quelques bonnes nouvelles d’utilisateurs qui ont (enfin) retrouvé l’accès à leur compte Facebook. Dans une mise à jour ajoutée ce mardi 15 octobre en bas de son article, le site Mashable relayait d’ailleurs une déclaration reçue de la part d’un porte-parole du réseau social :

"Nous avons travaillé rapidement à corriger un problème où l’on demandait inutilement à certaines personnes de vérifier leurs comptes après avoir signalé une imposture. Nous avons retiré cette demande et restauré l’accès aux comptes affectés."

Si tout devrait ainsi vite rentrer dans l’ordre – quoique les plaintes continuent d’affluer sur Twitter, deux jours après cette déclaration de la part de Facebook –, nul doute que les utilisateurs en garderont un bien mauvais souvenir...

Sources : Mashable, Twitter

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur