Partagez vos "Fleets", soit vos "pensées volatiles" sur Twitter.
Internet

Fleets : les nouveaux messages éphémères de Twitter

Partagez vos "Fleets", soit vos "pensées volatiles" sur Twitter. © itchaznong / Adobe Stock

Le réseau social à l’oiseau bleu est en train de tester une nouvelle fonctionnalité : des tweets qui disparaissent au bout de 24 heures (presque) sans laisser de trace, à l’image des fameuses Stories sur Instagram.

Enfin, Twitter se met lui aussi à la mode de l’éphémère. Il aura fallu attendre pas moins de 7 ans après l’apparition du concept sur Snapchat d’abord, 4 ans après sa popularisation via les Stories d’Instagram, et même 3 ans après que Facebook s’y attaque également pour que le réseau social à l’oiseau bleu se lance à son tour. Mais mieux vaut tard que jamais, comme on dit.

C’est sur Twitter, forcément, que le chef produit du groupe Kayvon Beykpour, par ailleurs connu pour avoir cofondé Periscope, a annoncé la nouvelle ce mercredi 4 mars 2020 : la plateforme est actuellement en train de tester ce que l’on peut appeler des tweets éphémères, ce qu’elle a préféré intituler des "Fleets". Une fonctionnalité qui n’est pour l’instant disponible qu’au Brésil, que ce soit sur Android ou iOS, et qui permet selon les mots de Kayvon Beykpour de "partager des pensées volatiles" – des "fleeting thoughts", en anglais. Il précise :

"Contrairement aux Tweets, les Fleets disparaissent au bout de 24 heures et ne peuvent être retweetés, likés, ni recevoir des réponses publiques – les gens ne peuvent réagir à vos Fleets qu’en messages privés."

Si Twitter a voulu à son tour développer une telle fonctionnalité éphémère, c’est d’après Kayvon Beykpour en réponse à tous ceux qui craindraient aujourd’hui de partager leurs pensées au regard du tout un chacun. Et alors même que certains peuvent redouter des réponses publiques d’individus pas toujours cléments, il faut paradoxalement admettre que la plupart d’entre nous s’inquiète aussi de la performance des tweets, les plus anxieux allant jusqu'à vérifier leur smartphone toutes les deux minutes dans l'espoir d'une nouvelle notification.

Avec Fleets, plus besoin donc de se soucier de sa popularité et encore moins de se voir houspiller par toute la Twittosphère. D’autant que ces messages éphémères ne se mélangent pas aux autres tweets ordinaires ; il faut aller cliquer sur les avatars des comptes auxquels on est abonné, dans une nouvelle barre qui apparaît au-dessus du fil d’actualité, pour découvrir leurs "pensées volatiles".

Une fonctionnalité vraiment utile ?

Un peu à la manière des Stories d’Instagram ou de Facebook, en somme. Et c’est totalement assumé. Dans son thread sur le sujet, Kayvon Beykpour reconnaît ainsi qu’il y a effectivement "plusieurs similitudes", de quoi rendre la chose "familière". Mais d’assurer tout de même qu’il y a "également quelques différences voulues pour rendre l’expérience plus centrée sur le fait de partager et voir les pensées des gens".

Alors que cette fonctionnalité Fleets est donc actuellement en test auprès des Twittos brésiliens, et que Kayvon Beykpour espère qu’elle "aidera les gens à partager les pensées volatiles qu’ils n’auraient pas forcément tweetées", certains détracteurs n’ont, bien sûr, pas pu s’empêcher de questionner son utilité. D’abord en rappelant que l’on peut déjà, si on le souhaite, supprimer ses tweets. Ensuite en évoquant l’éternel problème des captures d’écran, et donc l’idée que rien ne disparaît jamais réellement sur Twitter, au grand dam de certaines personnalités politiques notamment…

Et il faut dire que, même si contrairement à ce que diront les mauvaises langues, ces Fleets intéresseront nul doute de nombreux internautes, il ne s’agit quoiqu’il en soit pas de la fonctionnalité la plus attendue des Twittos. Depuis des années, et encore aujourd’hui sous le thread de Kayvon Beykpour, les utilisateurs du réseau social à l’oiseau bleu le supplient de rajouter un bouton "Modifier". Mauvaise nouvelle pour eux toutefois, et on le sait déjà depuis quelque temps : ça, ça n’arrivera jamais.

Source : Twitter

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur