L'Arcep a posé ses conditions pour le déploiement de la 5G.
Internet

Où sera déployée la 5G en France ?

L'Arcep a posé ses conditions pour le déploiement de la 5G. © WU / Adobe Stock

Aurez-vous accès à la 5G lors de son déploiement en France ? L'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep), vient de fixer les conditions géographiques de déploiement aux opérateurs.

L'arrivée de la 5G est de plus en plus concrète en France ! L'Arcep a enfin transmis son cahier des charges pour les conditions d'attribution des réseaux au successeur de la 4G. Autant dire que le prix de réserve est loin d'être donné : les opérateurs devront s'acquitter de la modique somme de 2,17 milliards d'euros pour déployer la nouvelle génération de téléphonie mobile. Un montant annoncé ce dimanche 24 novembre par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministère de l’économie et des finances, lors d'un entretien accordé aux Échos. Somme qu'elle juge comme "raisonnable".

Maintenant la grande question, c'est de savoir comment sera déployé ce réseau. On se doute bien que l'intégralité du territoire français ne sera pas couverte en une journée. Quel est donc le calendrier géographique de déploiement de la 5G ?

Les premiers sites déployés en 2020

Pour ce qui est de la disponibilité géographique et temporelle de la 5G, l'Arcep a énoncé des règles claires et précises aux différents opérateurs téléphoniques. Un calendrier échelonné jusqu'en 2030, date où toute la France devrait alors recevoir dans son intégralité ce réseau mobile révolutionnaire. En 2020, les opérateurs devront s'engager à couvrir au moins deux villes.

Si aucune précision n'a pour l'instant été apportée de ce côté-là, on peut déjà imaginer que Paris serait rapidement couverte et que viendraient ensuite les grandes villes dans lesquelles ont été effectués les tests de la 5G : Bordeaux, Douai, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Pau, Rouen ou encore Toulouse. Une liste à prendre avec des pincettes qui ne signifie, en aucun cas, une certitude quelconque. Il ne s'agit là que de simples suppositions.

Une couverture 5G pour les zones peu denses

Ensuite, les événements devraient rapidement s'accélérer. Toujours selon les demandes de l'Arcep, 3 000 sites devraient être couverts en 2022, 8 000 en 2024. D'ici 2025, c'est près d'un tiers des communes françaises qui devraient être éligibles à la 5G, soit 10 500 sites, pour finalement arriver sur un déploiement complet en 2030.

Petite nouveauté, cette fois, dans ses requêtes auprès des différents opérateurs, l'Arcep entend limiter au plus les disparités de distribution du réseau. L'autorité souhaite contraindre les opérateurs à réserver au moins 25% de leurs sites 5G à des zones "peu denses". Une demande qui devrait assurer aux campagnes d'avoir, elles-aussi, une part du gros gâteau de la 5G.

2020 sera donc une année charnière pour ce nouveau réseau ultra-rapide. Pour rappel, la 5G proposera un débit exceptionnel de 1 Gb/s en téléchargement contre 500 Mb/s en upload. Il s'agira également d'un réseau intelligent capable de mieux distribuer les zones denses tout en étant plus fiable.

Sources : Les Échos, Le Monde, Capital, Journal du Geek

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur