Le chantage aux webcam sont nombreux sur internet.
Internet

Un escroc du chantage à la webcam arrêté

Le chantage aux webcam sont nombreux sur internet. © Lucian Milasan / Adobe Stock

Un roi de l'arnaque faisant chanter des internautes après avoir piraté leur webcam a été arrêté début septembre 2019.

C'est un chantage des temps modernes des plus terrifiants. La méthode n'est pas bien compliquée. "Les victimes recevaient un courriel en français, parfois en anglais, qui provenait d’un supposé hacker, qui disait qu’il avait piraté l’ordinateur de la victime et qu’il détenait des images compromettantes", explique François-Xavier Masson, directeur de l'Office central de lutte contre la cybercriminalité au micro de France Inter.

Vous vous levez donc, un matin, recevant un mail d'une personne prétendant avoir piraté votre webcam. Photos scabreuses ou encore préférences sexuelles inavouables, selon ce message terrifiant, vous auriez quelque chose à vous reprocher et tout aurait été enregistré en vidéo. Si vous voulez que ces images restent secrètes, une seule solution : verser une rançon. Le problème, c'est que ces images n'existent pas. Le hackeur a beau prétendre posséder certains de vos anciens mots de passe, facilement acheté sur le dark web après des fuites de données, tout ceci est faux. Votre webcam n'a jamais été piratée et vous êtes victime d'une simple arnaque. Tout cela n'était qu'un appât pour vous extorquer quelques centaines d'euros.

Une arnaque qui touche plus de 28 000 personnes

Un jeune homme de 20 ans a été arrêté par l'Office central de lutte contre la cybercriminalité. Le pseudo-hacker a été intercepté par les forces de l'ordre à Roissy, à son retour d'Ukraine où il réside.

Il a reconnu avoir envoyé plusieurs milliers de mails dans lesquels il menaçait des internautes de dévoiler des images intimes après avoir piraté leur ordinateur, à moins que ces derniers ne lui versent la somme de 500 euros en bitcoin, monnaie virtuellement intraçable. Il aurait pris près de 28 000 personnes pour cible. Environ 50 personnes auraient cédé à son chantage, lui permettant d'empocher une somme tournant autour des 20 000 euros.

Comment lutter contre ces arnaques ?

Le premier réflexe reste encore de masquer sa webcam à l'aide d'un petit post-it (ou un pansement). Une méthode qui aura au moins le mérite de vous laisser le cœur léger lorsque vous recevez une menace de ce genre et de vous offrir la certitude que vous n'êtes pas épiés lorsque vous êtes devant votre ordinateur.

Le second réflexe est de ne jamais céder au chantage. "Lorsque l'on reçoit un mail qui nous demande de payer une rançon directement ou de cliquer sur un site qui va lui aussi menacer de bloquer son ordinateur, surtout, on ne paye pas. Il ne faut jamais agir sous la pression, les pirates et les escrocs jouent beaucoup là-dessus, sur le fait que vous allez réagir parce que vous vous sentez un peu acculé", explique à France Inter François-Xavier Masson. Il convient simplement de glisser ce vilain message dans les spams, retourner paisiblement dans sa routine quotidienne et le tour est joué.

Source : France Inter

Par Clément Capot