Votre panier est vide
News

L'USB-C obligatoire dès 2024, même pour les iPhone

Cette mesure sera obligatoire dès l'automne 2024 © Hugo Goudswaard

À l’automne 2024, l’ensemble des smartphones, tablettes et appareils photo, commercialisés dans l’Union Européenne devront être équipés d'un port USB-C. Une décision prise entre le Parlement et le Conseil européen mardi 7 juin, et qui fait suite au bras de fer mené contre Apple.

C’est un débat qui fait rage depuis 2009. L'harmonisation des branchements, en USB-C, a finalement été votée ce mardi 7 juin par les 27 pays de l’Union européenne et les eurodéputés. Une réglementation qui a pour but de limiter les dépenses des consommateurs et de réduire les déchets électroniques défavorables à l’environnement. Dans ce contexte, Apple, qui jusqu’à maintenant proposait une technologie de charge Lightning, devra donc s’aligner sur la technologie USB-C. Ce chargeur, commun à tous les autres smartphones, sera rendu obligatoire pour l’automne 2024. Ce n’est donc pas la prochaine gamme d’iPhone, prévue pour septembre 2022 qui sera concernée, mais bien la suivante.

"En vertu des nouvelles règles, les consommateurs n’auront plus besoin d’un dispositif et d’un câble de charge différents à chaque fois qu’ils achètent un nouvel appareil, et pourront utiliser un seul chargeur pour tous leurs appareils électroniques portables de petite et moyenne tailles", peut-on lire dans le communiqué du Parlement européen.

Des économies pour les consommateurs, un impact positif pour l’environnement

D’ici deux ans et demi, les utilisateurs de smartphones, tablettes et appareils photo dans l’UE pourront utiliser un seul et même chargeur. Une bonne nouvelle pour les consommateurs qui n’auront plus à changer de câble à chaque nouvel achat. Cette nouvelle règle devrait faire économiser plus de 11 000 tonnes de déchets électroniques par an, d'après le Parlement européen. Cela représente, par ailleurs, une économie de “250 millions d’euros par an sur les achats inutiles de chargeurs”, apprend-on dans le même communiqué. D’un point de vue écologique, cela permet de réaliser une réduction annuelle de près de 200 kilos de CO2, “ce qui équivaut à 10 millions de smartphones et 2 600 tonnes de matières premières” affirme Thierry Breton, le commissaire européen responsable du Marché intérieur. Cela fait treize ans que la Commission européenne travaille sur un tel accord. En 2009, elle a permis de faire passer les chargeurs existants de 30 à seulement 3 : USB 2.0 Micro B, USB-C et le Lightning d’Apple.

Quel avenir pour les chargeurs sans fil ?

Outre le chargeur universel USB-C, le Parlement européen prévoit de futures réglementations concernant la charge rapide, comme il l’est écrit dans son communiqué : “La vitesse de charge est également harmonisée pour les appareils autorisant la charge rapide, ce qui permet aux utilisateurs de charger leurs appareils à la même vitesse avec n'importe quel chargeur compatible.”

Dernièrement, le sujet d’un iPhone sans port était évoqué. Cette rumeur, qui circule depuis quelque temps maintenant, mettait en avant la volonté de la marque à la pomme de proposer une meilleure étanchéité pour ses smartphones. La question est désormais de savoir si la firme de Cupertino va passer directement à cette étape, ou pas ? En attendant, le Conseil et le Parlement devront approuver formellement l'accord, après les vacances d'été, avant sa publication au Journal officiel de l'UE.

Sources : Europarl, Le Monde, Euronews

Margaux Sailly
Margaux Sailly Rédactrice