Votre panier est vide
News

R.I.P. : Apple met fin à la production de son emblématique iPod

L'iPod mini, deuxième modèle phare du célèbre baladeur numérique d'Apple. © Apple

C’est une vraie icône des rayons high-tech qui disparaît : après 20 ans de bons et loyaux services, le fameux iPod d’Apple tire définitivement sa révérence. La marque à la pomme a en effet annoncé qu’elle mettait officiellement fin à la production de ses iPod touch, la dernière version de son emblématique baladeur numérique.

L’annonce vous paraîtra peut-être surprenante. Peut-être vous direz-vous même : "Ah bon, il existait encore ?" Mais si l’on n’en voit effectivement plus trop l’utilité, depuis l’avènement des smartphones, il faut savoir que oui, l’iPod était encore commercialisé. Du moins sous sa dernière forme, lancée en 2007, qui aura bien vécu puisqu’elle a connu une ultime version pas plus tard qu’en 2019… Or voilà, l’inévitable a fini par arriver : après avoir déjà retiré les iPod classic, mini, nano et shuffle des rayons, Apple a annoncé ce mardi 10 mai mettre un terme à la production des iPod touch. De quoi signer définitivement la fin de l’iconique baladeur numérique.

Rembobinons jusqu’au temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Nous sommes en 2001, et notre quotidien s’apprêtait à être révolutionné. Apple a en effet complètement bouleversé nos habitudes musicales - pour le mieux - en introduisant le tout premier iPod. Alors qu’on venait à peine de passer des discman aux lecteurs MP3, qui ne pouvaient pas contenir beaucoup plus de chansons qu'un album, voilà qu’on pouvait désormais emporter pas moins de 1 000 titres avec nous, partout, tout le temps, dans ce petit appareil qui se glissait parfaitement dans une poche. Une innovation qui aura ainsi eu un impact considérable non seulement dans nos vies, mais aussi dans l’industrie de la musique…

Le tout premier iPod, plus tard dénommé iPod classic.
Le tout premier iPod, plus tard dénommé iPod classic. © Apple

Et la marque à la pomme ne s’est pas arrêtée là. Celui que l’on appelle depuis l’iPod classic a été suivi par quatre différents modèles au fil des années. Apple a d’abord cherché à le rendre plus compact, plus fun aussi en dévoilant en 2004 l’iPod mini dans divers coloris (en couverture de cet article), suivi l’année suivante de l’iPod nano qui pouvait alors contenir plus de 2 000 morceaux. En 2005 la marque à la pomme a aussi présenté un format alternatif, plus abordable : l’iPod shuffle, démuni d’écran, qui pouvait se clipser sur une veste. Puis c’est en 2007 donc qu’est apparu l’iPod touch. Un modèle bien différent encore, imaginé à l’image de… l’iPhone.

L'iPod shuffle, le plus compact de tous.
L'iPod shuffle, le plus compact de tous. © Apple

L'iPod, remplacé tout simplement par l'iPhone

Apple a en effet dévoilé son nouveau baladeur numérique quelques mois seulement après avoir révolutionné – encore – le secteur high-tech avec le pionnier des smartphones. L’iPod touch empruntait le même design, avec son "grand" écran tactile de 3,5 pouces, et proposait carrément les mêmes fonctionnalités : Internet, photos, vidéos, calendrier, Maps… Mais c’est justement dans sa trop forte ressemblance à l’appareil mobile qu’il a péché. Qu’avait-il de plus à offrir que l’iPhone, qui non seulement comprenait en plus les appels et SMS, mais qui permettait lui aussi d’écouter toutes ses musiques préférées ? Eh bien rien, si ce n’est un tarif un peu plus accessible. La marque à la pomme avait frappé trop fort, signant elle-même la fin de son propre baladeur numérique.

L'iPod touch, ressemblant presque à s'y méprendre à l'iPhone.
L'iPod touch, ressemblant presque à s'y méprendre à l'iPhone. © Apple

Reste que l’iPod aura tout de même réussi à subsister, pendant de longues années, en compétition non seulement avec l’iPhone et tous les autres mobiles "intelligents" du marché, mais aussi avec les plateformes de streaming musicales, également arrivées avec l’avènement des smartphones. Dans son communiqué annonçant la fin d’une ère, et précisant que l’iPod touch restera disponible chez Apple jusqu’à la rupture des stocks, la marque à la pomme le dit d’ailleurs elle-même : "L’iPhone est le meilleur appareil pour écouter Apple Music en streaming ou stocker une bibliothèque musicale entière pour l’avoir tout le temps sur soi."

"La musique continue", tel est d’ailleurs l’intitulé de ce communiqué partagé ce mardi 10 mai. Apple a définitivement tourné la page. Mais son emblématique iPod restera, nul doute, dans l’histoire.

Source : Apple

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice