Votre panier est vide
News

Vers l’apparition de pubs sur l’écran verrouillé de nos smartphones ?

Pourrait-on bientôt voir apparaître des contenus personnalisés sur l'écran verrouillé de nos smartphones ? © Karl Tapales / Getty Images

C’est le rêve d’une entreprise indienne spécialisée dans le contenu personnalisé. Déjà bien implantée sur le marché asiatique, Glance, de son petit nom, pourrait bien s’exporter dans les prochains mois aux États-Unis. Nous dirige-t-on vers un monde où de la pub apparaîtrait avant même qu’on ait le temps de déverrouiller notre smartphone ?

Vous trouvez que la publicité est déjà partout ? C’est vrai qu’elle a envahi tous nos écrans, mettant sur pause nos programmes favoris à la télévision, introduisant les vidéos sur YouTube, habillant les pages Internet… Et pourtant, on n’a encore rien vu. Alors qu’il se murmure qu’elle pourrait prochainement faire son apparition sur Netflix, il semblerait que la pub s’apprête à prendre une ampleur à laquelle on n’est pas préparé dans nos vies : et si elle venait à apparaître, aussi, sur l’écran verrouillé de nos smartphones ?

C’est indéniablement l’écran auquel on est le plus exposé au quotidien, qui nous permet en un clin d’œil de consulter non seulement l’heure, mais aussi nos notifications. Et alors qu’Apple vient de dévoiler de nouvelles fonctionnalités pour cet écran de déverrouillage, notamment des widgets qui permettront de suivre en direct le score d’un match ou une commande sous iOS 16, il est une société qui a depuis longtemps pensé à personnaliser cette interface. Glance, de son petit nom, a d’ailleurs réagi avec malice aux annonces du géant californien en juin dernier : "La pomme a dit qu’elle avait réinventé l’écran de verrouillage ? On l’a déjà fait, en 2019 !", se vante-t-elle en effet sur son site officiel.

Une arrivée imminente aux États-Unis ?

Ce que propose Glance, c’est une plateforme soumettant aux utilisateurs des contenus susceptibles de les intéresser, que ce soit de l’actualité, des infos sport et divertissement, du gaming ou même des vidéos en live, directement depuis leur écran verrouillé. Une sorte de mélange entre Google Discover et des réseaux sociaux comme Instagram ou TikTok, qui serait ainsi accessible sans même avoir à ouvrir son smartphone. Le tout étant, évidemment, parsemé de publicités. Car si l’entreprise vante l’aspect ludique de la chose, arguant qu’ainsi "l’écran de verrouillage n’est plus ennuyeux", c’est bien la pub injectée dans ces contenus personnalisés qui fait tout son fonds de commerce...

Basée en Inde, Glance compte 200 millions d’utilisateurs engagés sur le marché asiatique, et s’est même déjà introduite en Europe à travers quelques marques de smartphones, un correspondant allemand d’Android Police affirmant en avoir fait l’expérience sur des modèles vivo. Si elle reste, certes, encore à la marge dans nos contrées, il se pourrait bien que cela change prochainement. L'entreprise songerait en effet à s’exporter davantage, avec une porte d’entrée de choix sur le monde : le site spécialisé TechCrunch rapporte que Glance pourrait bientôt proposer ses services aux États-Unis.

Un modèle difficile à vendre en Europe, et d'autant plus à Apple ?

À la différence du marché asiatique, où Glance s’est implantée en passant directement par les constructeurs, notamment Samsung, Xiaomi, ou encore OPPO, c’est par le biais des opérateurs que cette plateforme pour écran de verrouillage pourrait débarquer sur le marché américain dans les deux prochains mois. Reste à voir comment celui-ci réagit, mais si elle réussit son entrée outre-Atlantique, nul doute que la société indienne tentera par la suite de venir conforter sa position en Europe. Voire que d’autres entreprises, attirées par ce nouvel espace publicitaire de choc, viennent bientôt lui faire concurrence.

À noter toutefois que le Vieux Continent devrait être plus difficile d’accès, les réglementations y étant plus strictes en termes de protection de la vie privée – et par définition, l’affichage de contenus personnalisés implique de collecter les données des consommateurs. D’ailleurs, soulignons que Glance n’existe pour le moment – et certainement à jamais – que sur Android, pas sur iPhone. À la fois parce qu’Apple se présente justement comme un grand défenseur de la vie privée, et surtout parce que la marque à la pomme gère d’une main de fer tout ce qu’il se passe sur son iOS…

Sources : Android Police, TechCrunch, Glance

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice