L'affaire des "SMS fantômes" a déchaîné les passions aux États-Unis.
Smartphones

170 000 SMS envoyés pour la St Valentin reçus avec 9 mois de retard

L'affaire des "SMS fantômes" a déchaîné les passions aux États-Unis. © BillionPhotos.com / Adobe Stock

Voilà une curieuse nouvelle qui nous vient d’outre-Atlantique : un bug, qualifié d’étrange, qui a vu plusieurs milliers d’Américains recevoir des textos datant… du 14 février dernier. En cause : un problème de serveur. En conséquence : des situations bien saugrenues.

Les réseaux sociaux, et même les médias aux États-Unis, se sont attardés sur un phénomène "paranormal" jeudi dernier. Pas moins de 168 149 messages dits "fantômes" ont été reçus, tous smartphones et tous opérateurs confondus, en plein milieu de la nuit dans tout le pays. Des messages qui ont suscité la confusion chez les destinataires, ignorant leur contexte. Tous les SMS ont en effet un dénominateur commun : ils avaient bel et bien été envoyés par les contacts concernés, mais il y a neuf mois de cela, et plus précisément le 14 février 2019, jour de la Saint-Valentin.

Alors, vous nous direz que cela fait toujours plaisir de recevoir des messages d’amour. Certes. Sauf que, en neuf mois, il peut s’en passer des choses. Aussi, de nombreux twittos racontent-ils leur désarroi sur le réseau social à l’oiseau bleu, leur belle attention à l’occasion de la Saint-Valentin ayant fini par arriver à destination… de leur ex ! L’une des victimes témoigne ainsi :

"Dans la série ‘la technologie gâche tout’ : à 3 heures du matin le smartphone de mon ex a décidé de faire ressurgir un message que je lui avais envoyé à la Saint-Valentin, quand nous formions encore un couple. Du coup je me suis réveillée avec un ‘hein ?’ de sa part, qui de mon point de vue sortait de nulle part."

Quelques messages d’outre-tombe…

"Eh bien, dieu merci je n’avais pas répondu LOL", commente un autre utilisateur de Twitter, en ajoutant en hashtag "ça aurait été gênant", après avoir appris que près de 170 000 textos ont ainsi été envoyés simultanément à travers les États-Unis, avec donc neuf mois de retard. Et si dans la plupart des cas le tout relève de l’anecdote, certes un brin embarrassante mais plutôt amusante, pour certaines personnes l’expérience s’est avérée plus lugubre… Ainsi sont-ils quelques-uns à confier sur les réseaux sociaux avoir reçu un tel message tardif de la part d’un proche depuis décédé. Comme cette twitto qui raconte, quant à un SMS pour le coup tragiquement "fantôme" envoyé par sa meilleure amie disparue :

"C’était un coup de poing. Honnêtement, je pensais que j’étais en train de rêver et pendant une seconde j’ai cru qu’elle était encore là. Ces derniers mois n’ont pas été faciles et juste au moment où je pensais avoir fait mon deuil, tout ça n’a fait qu’ouvrir une nouvelle brèche."

La faute à un serveur hors-ligne depuis le 14 février 2019

Maintenant, qui était à l’origine de ce malencontreux bug ? Eh bien il s'agirait d'une entreprise dénommée Syniverse, à laquelle font appel plusieurs opérateurs outre-Atlantique pour le traitement des SMS – c’est l’occasion de se rendre compte qu’il existe toute une chaîne, avec plusieurs intermédiaires impliqués dans l’acte paraît-il si anodin de l’envoi de messages via nos smartphones… Celle-ci a en effet fait son mea culpa dans un communiqué : "Nous présentons nos excuses à toute personne qui a été impactée par ce qu’il s’est passé."

D’après les explications de ladite société, il s’agit donc d’un serveur qui a fait défaut le 14 février 2019 et a par conséquent été mis hors ligne. Ce n’est que lorsque celui-ci a été réactivé, jeudi dernier, que "les messages en attente ont pu partir". Soit 168 149 SMS donc, qui ont fait toute une histoire !

Sources : The Verge, Syniverse

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur