Et si on pouvait remplacer simplement nos batteries de smartphones ?
Smartphones

Bientôt le retour des batteries remplaçables dans les smartphones ?

Et si on pouvait remplacer simplement nos batteries de smartphones ? © WICHAN SHOP / Adobe Stock

L'Union européenne envisage de remettre au goût du jour les batteries amovibles dans les smartphones.

Ces derniers temps, l'Union européenne semble prendre à cœur toutes les questions relatives à la charge de nos smartphones. Après s'être penché sur le cas des chargeurs universels de smartphones, la Commission européenne s'attaque désormais aux batteries amovibles.

Souvenez-vous : dans les années 2000 et jusqu'en 2015 environ, les utilisateurs avaient accès à la batterie de leur smartphone. Il y avait une sorte de cache à l'arrière de l'appareil que l'on pouvait retirer et qui nous permettait d'y accéder. Un détail, qui offrait d'ailleurs la possibilité de remplacer cette fameuse batterie par une neuve lorsqu'elle était usée et ainsi prolonger la durée de vie du téléphone pour plusieurs dizaines d'euros seulement.

Depuis cinq ans, malheureusement, ce n'est plus possible. Les smartphones sont bien soudés. Impossible de les ouvrir sans mettre en péril leur utilisation. La batterie est fixée au reste de l'appareil et dès qu'elle est morte, le téléphone l'est tout autant. Ce qui ne plaît pas vraiment à l'Union européenne.

Des batteries amovibles pour moins de gaspillage

L'instance européenne cherche justement à éviter que l'on remplace l'intégralité de notre smartphone dès lors qu'une simple partie est défectueuse. C'est du moins ce que rapporte le quotidien néerlandais Het Financieele Dagblad qui fait part d'une proposition venant de la Commission européenne. Elle voudrait ainsi imposer aux constructeurs de mettre en place des batteries qui seraient plus facilement remplaçables.

Pour l'instant, cette proposition n'en est qu'au stade d'ébauche et la Commission ne précise pas réellement quels dispositifs elle entend mettre en place pour rendre ce projet réalisable. Mais l'objectif est clair : réduire les déchets électroniques des ressortissants européens qui représentaient près de 12,3 millions de tonnes en 2016, soit près de 16,6kg par habitants et par an.

Toutefois, il ne semble pas que la concrétisation de ces batteries amovibles soit pour demain. Pour rappel, la question des chargeurs uniques est traitée par l'Union européenne depuis 2010 environ et n'a toujours pas abouti...

Sources : Het Financieele Dagblad, BeGeek

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur