SFR Actus
Smartphones

iPhone : iOS 14 autorisera enfin d'autres applications par défaut

L'iOS 14 pourrait apporter plus de liberté aux adeptes des iPhone. © Denys Prykhodov / Adobe Stock

Pour son nouvel iOS 14 qui devrait être dévoilé dnas plusieurs mois, Apple pourrait bien enfin autoriser les applications tierces à être choisies par défaut sur ses iPhone.

Les smartphones Apple arrivent généralement avec 38 applications préinstallées, directement développées par la marque à la pomme. Parmi elles, on trouve notamment Safari, Mail, Messages, Plans ou encore Apple Music. Des applications disponibles exclusivement sur les appareils Apple, mais qui possèdent de nombreux équivalents que certains utilisateurs d'iPhone pourraient préférer utiliser.

Le problème, c'est que jusqu'ici, Apple empêchait d'utiliser autre chose que ses propres services par défaut. Ce qui signifie que lorsqu'on clique sur un lien, on est directement renvoyé vers Safari, même si l'on est un adepte de Chrome. Ou encore, lorsqu'on demande à Siri de lancer un peu de musique, il ouvre systématiquement Apple Music, au détriment de Napster ou Spotify sur lesquels on a peut-être un abonnement. Une fonctionnalité très limitante et extrêmement critiquée ces dernières années.

iOS 14 change la donne des applications par défaut

Mais il se pourrait bien que pour l'avenir, Apple remédie enfin à cet odieux problème. C'est du moins ce qu'explique le journaliste Mark Gurman dans les colonnes de Bloomberg. Avec son iOS 14, attendu pour la deuxième moitié de l'année 2020, la marque à la pomme envisagerait enfin de permettre à ses utilisateurs de choisir par défaut des applications tierces qu'elle n'aurait pas elle-même développées.

Un tournant qui pourrait également affecter le HomePod, l'assistant vocal intelligent d'Apple. Assouplir ces restrictions permettrait enfin à ses détenteurs d'accéder à d'autres services qu'Apple Music pour privilégier ceux pour lesquels ils possèdent un abonnement. Une décision qui, certes, détournerait l'attention des services développés par Apple, mais offrirait tout de même à d'autres utilisateurs la possibilité d'adopter ses appareils sans limitations.

Mais il ne s'agit pour l'heure que de détails révélés par la presse. La firme américaine ne devrait dévoiler ces nouveautés qu'au mois de juin 2020, lors de sa Worldwide Developers Conference annuelle où elle annonce ses plans pour les douze mois à venir. En attendant, il faudra se contenter de Safari et compagnie lorsqu'on est sur son iPhone !

Sources : Bloomberg, ZDnet

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur