SFR Actus
Smartphones

Les nouvelles marques chinoises qui s'invitent sur le marché français

Le constructeur chinois Xiaomi gagne chaque année de nouvelles parts de marché sur notre territoire. © Xiaomi

Si le marché de la téléphonie mobile était dominé par Nokia – et son fameux 3310 – à la fin des années 90, la société finlandaise s’est depuis faite rattraper par d’autres… Samsung, Motorola, LG, Blacberry mais également Apple ; ces marques ont toutes réussi à s’imposer en France, avec succès. Depuis quelques années cependant, on observe un véritable bouleversement de ce marché, avec une concurrence venue d’ailleurs, de Chine plus exactement. Huawei, Xiaomi, Oppo ; faites connaissance avec ces nouveaux acteurs qui ont changé la donne…

Ces smartphones "made in China"

Le "made in China" n’a pas toujours eu bonne presse, c’est le moins que l’on puisse dire… Et pour cause, dans l’inconscient collectif, il est synonyme de délocalisation massive. Mondialisation oblige, les entreprises occidentales étaient en effet bien nombreuses à organiser la production à grand échelle de leurs objets en Chine, à bas coût, pour une qualité parfois discutable… Que les choses ont changé depuis ! Premier pays en termes de recherche et de développement, la Chine - autrefois superpuissance industrielle - a pris une telle avance dans la course technologique qu’elle effraie même certains pays tels que les États-Unis. Big Data, intelligence artificielle, Internet des objets… L’Empire du Milieu exporte aujourd’hui toutes ces nouvelles technologies à l’international. Et parmi celles-ci, il y a la téléphonie mobile…

Bénéficiant de caractéristiques techniques de pointe, d’un design séduisant mais aussi d’un rapport qualité-prix exceptionnel, les smartphones chinois font désormais trembler la concurrence. En France, quelques nouveaux constructeurs – à l’image de Huawei, Xiaomi ou OnePlus - ont même réussi à gagner le cœur des consommateurs français… Découvrez-les.

Huawei, un géant déstabilisé

Né en 1987 à Shenzhen, le géant des télécommunications Huawei est aujourd’hui le fabricant de smartphones numéro 1 en Chine, et un des leaders avec Samsung et Apple dans le reste du monde. Marque quasi inconnue à l’époque auprès des Français, celle-ci a cependant connu une ascension spectaculaire ces dernières années. Sa présence sur le territoire français remonte même à fin 2014 via Honor, sa marque alternative de smartphones d’entrée et de milieu de gamme. L’année 2018 a même été cruciale, un véritable tournant grâce au succès phénoménal du flagship Huawei P20 Pro… dont Antoine Griezmann était l’ambassadeur. Coïncidence ?

Construire de bons smartphones est une chose, les faire connaitre au grand public en est une autre. La firme chinoise s’est ainsi lancée dans des campagnes de communication de grande ampleur, en axant également sa stratégie marketing autour du football… Le logo Huawei était ainsi présent de 2014 à 2017 sur les panneaux publicitaires du Parc des Princes mais aussi sur les murs derrière les joueurs pendant les interviews d'après-match. En 2017, Antoine Griezmann devenait d’ailleurs égérie de la campagne du smartphone P10. Et du P20, l’année suivante, pendant laquelle il fut sacré Champion du Monde quelques mois plus tard… Au troisième trimestre 2019, Huawei dépassait ainsi Apple sur le podium des smartphones les plus vendus en France, avec 17% de parts de marché. Un succès incroyable pour le géant chinois, qui semblait n’avoir aucune limite. Il aura cependant fallu un grain de sable pour enrayer cette machine bien huilée… Et mettre la société dans une position très compliquée.

Cet obstacle – de taille – s’appelle Donald Trump. Déjà absent du marché américain, le constructeur chinois se retrouve victime en mai 2019 d’un embargo lourd de conséquences. Le Président des États-Unis - soupçonnant de potentielles tentatives d’espionnage de l’État chinois via l’équipementier Huawei - décide d’empêcher toute firme américaine de collaborer avec le géant chinois. Et condamne ainsi celui-ci à devoir se passer – entre autres - des applications et services Google tels que Google Play, Gmail, Google Maps et même Youtube. Il s’agit d’un véritable coup de massue pour le géant de Shenzhen, et pour cause ; ses téléphones tournent tous sur Android. De plus, les services et apps Google sont massivement utilisés en France, dans le reste de l’Europe et dans bien d’autres pays du globe encore…

Pour envisager ce futur sans Google, Huawei n’a eu d’autre choix que de se lancer dans la création de sa propre boutique d’applications et logiciels : AppGallery. On la retrouve désormais sur toute la gamme des P40. Malgré une réaction extrêmement vive de la part du constructeur, cela n’a pas empêché les ventes françaises de ses téléphones de connaître un fort déclin… Pour continuer à séduire les utilisateurs européens et stopper l’hémorragie à court terme, l’entreprise a même réédité son P30 Pro – un de ses derniers téléphones à encore bénéficier de la licence Google - avec un nouveau coloris Silver Frost.

Xiaomi, la marque aux nombreux fans

Fondée il y a une décennie à peine, la société Xiaomi a connu une ascension exponentielle jusqu’à devenir le géant de l’électronique grand public que l’on connaît aujourd’hui. Si la firme chinoise propose désormais des produits extrêmement variés – aspirateurs balais, TV, trottinettes électriques, domotique ou encore balances connectées – l’aventure a démarré avec les smartphones. Particularité de l’entreprise, son canal de distribution : les modèles de la marque chinoise étaient en effet proposés sur son site en ligne, ainsi que dans ses propres boutiques physiques… L’idée étant de créer un véritable lien avec sa clientèle, mais surtout de baisser les coûts pour proposer des téléphones de qualité à prix agressifs, tout en gardant le contrôle sur ses marges. Un pari gagnant ; la marque est aujourd’hui suivie par de nombreux fans passionnés qui attendent les nouveautés et innovations du constructeur avec impatience…

En 2020, Xiaomi devient le 3e constructeur mondial, ses ventes dépassant pour la première fois celles de Huawei. Et pourtant, l’arrivée du constructeur en France est très récente ; après la commercialisation de premiers smartphones Android sur notre territoire en 2017, Xiaomi ouvre l’année suivante sa toute première boutique française – le Mi Store - à Paris. Les ventes s’emballent et connaîtront même un pic grâce au succès du Xiaomi Mi 9 sorti début 2019, un flagship killer ultra performant aux finitions premium, à seulement 500 euros ! Un véritable coup de maître pour la société, qui déstabilise ainsi d’autres géants tels qu’Apple et surtout Samsung, et leurs modèles bien plus onéreux…

Cette stratégie s’est révélée payante, car en rassurant les consommateurs sur la fiabilité de ses produits, la société a réussi à se bâtir une réputation d’alternative séduisante à Samsung et consorts. La marque Xiaomi étant devenu gage de qualité, le prix des téléphones haut de gamme ont par la suite connu rapidement une hausse certaine, à l’image du Mi 10 Pro, lancé à 1.000 euros à sa sortie. Soit le double du Mi 9 !

L’avantage des smartphones du géant de la tech étant la technologie de pointe à prix correct, le risque de se couper d’une partie de sa clientèle en augmentant les prix de manière significative était réel… C’était sans compter les 3 jokers de Xiaomi : Redmi, Black Shark et Pocophone. Au sein du groupe chinois, cohabitent en effet trois autres marques de téléphones, d’entrée et de milieu de gamme. Celles-ci diffèrent des modèles haut de gamme estampillés Xiaomi Mi car elles s’adressent à d’autres cibles : les jeunes, les gamers ou encore les utilisateurs souhaitant des modèles très performants mais sans fioritures et sans fonctionnalités "gadget" (reconnaissance faciale, recharge sans fil…). À l’instar du Redmi Note 9 disponible à 199 € chez SFR sans forfait, ces appareils bénéficient d’un rapport qualité-prix tout simplement imbattable !

OnePlus et Oppo, les challengers qui montent

BBK Electronics, son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant, c’est la maison-mère derrière plusieurs constructeurs de smartphones tels que OnePlus, Oppo mais également Vivo et Realme. Avec ses filiales, le conglomérat BBK s’adresse ainsi à tous les consommateurs et à tous les budgets en proposant des téléphones d’entrée, milieu et haut de gamme. Et ces derniers sont tous disponibles à la vente dans l’Hexagone…

C’est avec son flagship killer OnePlus 6 que la marque a connu en France un succès surprenant, en séduisant la critique et le grand public. Il s’agit en effet d’un des smartphones les mieux notés toutes marques confondues en 2018, et pour cause, celui-ci était vendu autour des 569 euros pour des caractéristiques techniques parfois supérieures à celles de l’iPhone ou du Galaxy S de l’époque. Le prix du récent OnePlus 8 ayant connu – à l’instar du Mi 10 de Xiaomi – un bond significatif, le constructeur a ainsi récemment complété son offre en dévoilant son OnePlus Nord, une alternative milieu de gamme sous la barre des 500 euros.

Aujourd’hui, de plus en plus de consommateurs français s’intéressent à la marque Oppo, et notamment sa gamme Oppo Find X2 ; des smartphones disponibles - en versions Lite, Neo et Pro - à partir de 121 euros avec abonnement chez SFR. Et ces derniers sont tous compatibles 5G ! Si la notoriété du constructeur reste relativement récente en Europe, ce dernier est pourtant un acteur majeur de la téléphonie mobile dans le monde. Oppo – qui a construit son activité autour des lecteurs MP3 il y a 15 ans – s’est lancé à l’assaut des smartphones dès la fin des années 2000 avec son "Smile Phone". Au fil du temps et des innovations, la société exporte alors ses produits dans de nombreux pays tels que les États-Unis, la Russie ou l’Inde... Et depuis quelques années maintenant, la France.

Enfin, plus confidentielles, les marques Vivo et Realme du groupe BBK Electronics arrivent doucement mais sûrement sur le Vieux Continent. Proposant des smartphones à prix très agressifs, nul doute qu’elles grignoteront chaque trimestre de nouvelles parts de marché sur notre territoire…

Envie de changement ? Tous les smartphones Huawei, Xiaomi ou encore Oppo sont disponibles, avec ou sans abonnement, sur la boutique SFR.

Sources : Presse-Citron, Le Parisien, FRandroid

Alexander Clevering
Alexander Clevering Rédacteur