SFR Actus
Smartphones

Photo Roulette, l'application que les ados adorent

Les ados sont fans de Photo Roulette, ce jeu qui affiche les photos aléatoirement © motortion / Adobe Stock

C'est le carton du moment. L'application est numéro 1 aux États-Unis, et a déjà été téléchargée plus de 500 000 fois en France. Le principe ? Partager de façon aléatoire les photos contenues dans... son smartphone.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de Chatroulette ? Ce site permettait de mener des conversations vidéo avec d'autres utilisateurs, connectés partout dans le monde, et ce de façon totalement aléatoire. On ne savait jamais sur qui on allait pouvoir tomber. On pouvait y faire des rencontres, tenter de s'améliorer en anglais, mais bien vite Chatroulette est devenu un repère à exhibitionnistes...

C'est un peu le même principe pour Photo Roulette, qui se présente sous la forme d'un jeu. En installant l'application, on accepte de partager les photos contenues dans son smartphone avec 49 autres personnes, amies ou amies d'amies, donc inconnues... Chaque participant reçoit une photo qui s'affiche durant cinq secondes, et doit choisir parmi quatre propositions à qui il pense que la photo appartient. Les parties se déroulent sur 15 tours, et c'est celui ou celle qui a le plus de points qui l'emporte. Sur le principe, ça peut être fun, mais le danger, on l'a bien compris, c'est que des photos compromettantes se retrouvent ainsi partagées, et que quelqu'un ait le temps d'en faire une capture d'écran...

Rien à cacher < tout montrer

Évidemment, l'application recommande de supprimer de son appareil les photos que l'on ne souhaiterait pas partager, mais il y en a toujours quelques-unes qui peuvent traîner et rendre tout de suite le jeu bien moins sympathique. On pense tout de suite aux photos de nu ou en petite tenue, de soirées bien arrosées, mais aussi aux données personnelles, avec les captures d'écran de conversations pouvant contenir des secrets, messages privés, des informations bancaires ou confidentielles.

L'Opinion nous apprend d'ailleurs que c'est ce qui est arrivé à une Américaine de 17 ans, Cadence, qui avait reçu son numéro de sécurité sociale par SMS de la part de sa mère, alors qu'elle en avait besoin pour des papiers administratifs à l'université. Bien évidemment, cette photo s'est retrouvée en ligne pendant une partie de Photo Roulette...

Si vous avez l'application, assurez-vous donc de ne pas avoir de photos compromettantes (nu, codes bancaires, preuves que les extra-terrestres existent...), et si vous avez un ado chez vous, demandez-lui s'il ou elle connaît l'application et a bien fait attention à ce que les photos de sa galerie contenaient...

Sources : BFMTV, L'Opinion, Le Figaro

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur