Pas toujours facile de comprendre quelles messageries sont vraiment cryptées.
Smartphones

Signal, Telegram... Quelles sont les meilleures messageries cryptées ?

Pas toujours facile de comprendre quelles messageries sont vraiment cryptées. © Aleksei / Adobe Stock

Comment bien choisir sa messagerie cryptée ?

À l'heure où la question de la surveillance de masse interroge de plus en plus, les messageries cryptées s'imposent de plus en plus comme une alternative aux modes de communication plus traditionnels. "N'importe lequel de ces programmes vaut mieux que des SMS ou des téléphones sans codages", conseille Edward Snowden au micro de France Inter, lanceur d'alerte qui avait révélé en 2013 les détails de la surveillance de masse américaine et britannique. Vers quelle application faut-il donc se tourner ?

Signal, le choix d'Edward Snowden

Pour l'ancien informaticien, ça ne fait aucun doute, la messagerie cryptée la plus fiable, c'est Signal. Depuis 2014, elle promet un chiffrage de bout en bout. Qu'est-ce que ça veut dire ? Que vos messages sont directement cryptés sur vos appareils et qu'ils sont ensuite décryptés sur le smartphone de votre destinataire. En résumé, dès lors que l'information voyage d'un terminal à un autre, elle est codée et indéchiffrable. L'application propose également de programmer la suppression de vos messages, pour ne laisser aucune trace.

Cerise sur le gâteau : l'entreprise qui se cache derrière Signal est financée exclusivement par dons. Il n'y a donc pas de risque qu'elle soit corrompue par des intérêts politiques ou entrepreneriaux. L'application est disponible sur iOS, Android, Windows, Mac et Linux.

Wire, l'alternative solide

Si pour une raison ou une autre, Signal ne vous convient pas, vous pouvez également vous tourner vers Wire. L'application créée en Suisse par des anciens salariés de Skype intègre les mêmes protocoles cryptés de bout en bout. La petite différence avec ses concurrents réside dans quelques failles de sécurité identifiées, que Wire a annoncé avoir corrigé depuis.

WhatsApp et Telegram : grands outsiders

Originellement pionnier en matière de messagerie sécurisée, WhatsApp a perdu du gallon en devenant la propriété de Facebook en 2014. Si l'application annonce être cryptée, elle a notamment été épinglée par la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) pour transfert illégal de données personnelles d'utilisateurs vers Facebook, sans avoir prévenu les principaux concernés.

Du côté de Telegram, on rencontre un premier problème de taille : le chiffrement des messages n'est pas activé par défaut. Le second problème, c'est qu'il s'agit d'une application largement utilisée par des groupes de criminels et terroristes. Les différents États de l'Union Européenne entendent donc tenter d'enrayer son fonctionnement à tout prix, pour des questions de sécurité nationale. Elle est d'ailleurs censurée dans de nombreux pays, dont la Russie.

Source : France Inter

Par Clément Capot