L'Union européenne a demandé à Netflix de baisser son débit pour ne pas surcharger le réseau Internet
Séries

Netflix réduit son débit en Europe

L'Union européenne a demandé à Netflix de baisser son débit pour ne pas surcharger le réseau Internet © Proxima Studio / Adobe Stock

Avec le confinement mis en place un peu partout en Europe pour lutter contre la propagation du coronavirus, Internet est très sollicité. Des millions de gens sont en effet passés en télétravail, et les loisirs doivent désormais se faire à domicile. Forcément, le catalogue Netflix est très demandé et utilise beaucoup de bande passante...

Jouer à Fortnite en ligne, faire des vidéos en mode "journal de confinement", ou se refaire l'intégrale de Friends sur Netflix : voici quelques-unes des activités entreprises par beaucoup de gens depuis le début du confinement. Et elles ont toutes un point commun : utiliser de la bande passante.

Heureusement qu'il y a Internet, tout de même... Sinon, de nombreuses personnes ne pourraient pas travailler à domicile et devraient multiplier les trajets, et donc les risques sanitaires, et encore plus de personnes auraient moins de choses à faire pour ne pas s'ennuyer à la maison. S'informer, écouter de la musique, jouer à des jeux vidéo, ou regarder des films et séries... Le problème, c'est que depuis quelques jours, Internet est très sollicité. Beaucoup plus que d'habitude. Dans ce contexte exceptionnel, il y a donc certaines mesures à prendre. L'Union européenne a ainsi demandé à Netflix de diminuer son débit, afin de ne pas surcharger le réseau. Ce que la plateforme de streaming américaine a accepté de faire, en baissant de 25% son débit.

Baisse du débit pour Netflix : quel impact pour les abonnés ?

Concrètement, cela ne change pas grand chose pour les utilisateurs. Netflix diffuse automatiquement ses contenus dans la meilleure qualité disponible, selon le type d'abonnement souscrit (4K, HD, etc...). La résolution va donc désormais être configurée pour être la plus basse possible. Ce qui laisse tout de même une image plus que convenable. Une action simple, mais importante. Netflix représente tout de même environ un quart du trafic Internet en France (23%) ! En procédant ainsi, la fluidité du réseau devrait être optimisée, d'autant que dans les prochains jours, d'autres plateformes, comme Amazon ou YouTube, devraient également être sollicitées.

Les 51 millions d'abonnés européens de Netflix (disponible depuis votre box SFR) vont donc pouvoir continuer à binge-watcher leurs séries préférées, mais avec une image de qualité peut-être un peu moindre, pour une durée prévue de 30 jours. Donc en plein pour la sortie de la très attendue partie 4 de La Casa de Papel. Un petit effort à faire, pour le bien du plus grand nombre.

Vos voisins n'ont donc pas fini d'entendre "Tou-Doum" plusieurs fois par jour. Et vous non plus.

Sources : Europe 1, L'Internaute, Ouest-France

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur