Incarnez une oie et gâchez la journée des villageois !
Consoles

Untitled Goose Game : quel est ce jeu dont tout le monde parle ?

Incarnez une oie et gâchez la journée des villageois ! © UGG / House House

Des décors cartoonesques, une oie en guise de personnage principal, oui, Untitled Goose Game est bien le jeu dont tout le monde parle en ce moment.

Qui eût cru que l'avenir des jeux vidéo pourrait être aussi simpliste et aussi florissant ? Untitled Goose Game est une véritable petite pépite gaming sortie le 20 septembre 2019. En apparence, ça ne paye pas de mine. Il n'y a pas de prouesse technique particulière, de graphismes en trois dimensions d'un réalisme à couper le souffle, ni même un vaste univers à l'image des derniers jeux en Open World. Et pourtant, Untitled Goose Game séduit quiconque essaye d'y jouer. Non, ce n'est pas une blague.

Un jeu d'oie sans titre...

Pourtant, tout part d'une blague, en 2016. Des développeurs ironisent sur leur métier : "Les gens pensent que le développement d'un jeu signifie qu'on passe nos journées entières à jouer, mais ils ont tort. Ça signifie qu'on parle d'oies", écrit l'un d'eux sur Twitter. Il joint en image une capture d'écran d'une conversation instantanée avec ses collègues où ces derniers discutent de ce qui fait des oies un animal singulier et amusant. Le tout, à 8 heures et demi du matin.

C'est ainsi que trois ans plus tard, naît Untitled Goose Game, que l'on pourrait traduire en français par "jeu d'oie sans titre". Une œuvre qui renverse littéralement les codes des jeux vidéo. Il n'y a pas d'équilibre entre le bien et le mal à rétablir, d'univers à sauver, ni même de mystères à découvrir ou de périple à accomplir. Simplement une oie, tout ce qu'il y a de plus normale, qui semble bien décidée à faire passer une journée infernale aux habitants d'un petit village.

Ce n'est pas une oie, c'est un vrai génie du mal

On savait déjà que les oies étaient des suppôts de Satan qu'il ne faut pas approcher, mais on était bien loin de s'imaginer que le concept pouvait être poussé aussi loin dans un jeu vidéo. Ce petit gallinacée à l'apparence angélique agite ses ailes, court et cacarde frénétiquement sur les villageois pour tenter de les effrayer. Mais sa meilleure arme reste encore son bec avec lequel elle attrape des objets en tout genre pour réaliser ses terribles desseins diaboliques.

Les objectifs dans Untitled Goose Game se traduisent par un petit bloc-note, sur lequel une liste d'actions à effectuer est inscrite. Faire trébucher un enfant en lui détachant ses lacets, voler la pipe d'un homme qui lit paisiblement son journal, jeter le courrier des villageois dans la rivière la plus proche... Une longue liste d'actions aussi simplistes que malicieuses pour faire tourner tout le monde en bourrique. Et c'est ça, justement, qui est horriblement satisfaisant.

Un succès inespéré

À l'origine le succès d'Untitled Goose Game était loin d'être écrit. D'une ambition pas franchement grandiloquente, le jeu est vendu en version dématérialisée exclusivement pour une vingtaine d'euros, sur Nintendo Switch, PC et Mac. Comme il n'y a pas de promotion en grande pompe, on se serait plutôt attendu à ce qu'il tombe dans l'océan de l'oubli des jeux indépendants du même genre. Et pourtant, le jeu se place rapidement numéro un des ventes sur Nintendo Switch, surpassant même Zelda : Link's Awakening, blockbuster du gaming sorti le même jour.

Et la recette de son succès, on la comprend assez rapidement. Untitled Goose Game occupe un créneau dans lequel il n'a aucune concurrence. Jamais on n'a vu un jeu aussi simple et efficace en même temps, d'un minimaliste qui reste beau et poétique tout en jouant sur l'humour et une ironie parfaitement assumée.

On dirait bien que ces chaussettes vont se faire voler...
On dirait bien que ces chaussettes vont se faire voler... © UGG / House House

C'est aussi à l'enfant qui sommeille en nous que le jeu s'adresse. Faire des bêtises sans être inquiété des conséquences, pire encore, avoir une liste de bêtises à faire et être félicité lorsqu'on les accomplit, on ne pourrait pas rêver mieux ! Oui, lorsqu'on poursuit un passant dans la rue en lui cacardant dessus, lorsqu'on fait en sorte qu'un jardinier se tape sur le doigt avec son marteau ou qu'on vole des chaussettes qui sèchent sur une corde à linge, on ressent une immense satisfaction. Personne n'aura réellement eu à subir les conséquences de nos actes diaboliques, tout le monde est gagnant.

Untitled Goose Game est donc un jeu qui ne promet rien et qui réussit pourtant à nous surprendre. Et c'est là la clé de son succès : l'humilité. Il ne lui aura donc pas fallu longtemps pour être adoré par ceux et celles qui l'ont essayé. Son absurdité lui aura valu de nombreux partages sur les réseaux sociaux pour un bouche-à-oreille diablement efficace. Qu'attendez-vous pour incarner cette oie et tourmenter des villageois ?

Sources : France Inter, Polygon, Kotaku

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur