SFR Actus
Innovations

Les montres connectées bientôt capables de mesurer la glycémie ?

La future Samsung Galaxy Watch pourrait bien veiller plus que jamais à votre santé... © quangmooo / Shutterstock

Les prochains modèles de Galaxy Watch et d'Apple Watch pourraient intégrer une nouvelle technologie qui surveillerait le taux de glucose dans le sang. Une avancée qui s'avérerait particulièrement utile pour les personnes atteintes de diabète, et qui pourrait voir le jour cette année…

Si elles étaient considérées à leurs balbutiements comme de simples gadgets, les montres connectées sont de plus en plus populaires. C'est qu'en plus de servir comme de véritables extensions de nos smartphones, étant notamment capables de répondre aux appels et d'envoyer des SMS, elles veillent de mieux en mieux sur notre santé. Au-delà des modes d'entraînement qu'elles proposent pour maintenir la forme, ou encore du suivi du sommeil qui permet de voir si l'on a bien récupéré dans les bras de Morphée, elles deviennent même depuis quelques années assez calées en médecine.

Après avoir appris à mesurer le rythme cardiaque (cardiofréquencemètre), puis la tension électrique du cœur (électrocardiogramme), à détecter les mauvaises chutes aussi (et appeler les secours), ou encore plus récemment à mesurer le taux d'oxygénation du sang, il semblerait que la smartwatch soit encore prête à élargir ses compétences médicales… La nouvelle nous vient d'un média sud-coréen, ET News, qui affirme que les prochains modèles des plus célèbres montres connectées du marché seront capables de surveiller la glycémie.

Un suivi non-invasif pour les diabétiques

Alors, petit rappel : la glycémie est le taux de glucose (ou sucre) dans le sang. On parle ainsi d'hypoglycémie quand celui-ci est inférieur à 0,60g/l, puis d'hyperglycémie quand il est supérieur à 1,10g/l (à jeun). Lorsqu'elle est chronique, cette dernière est une maladie : le diabète. Les personnes qui en sont atteintes — plus de 463 millions dans le monde en 2019, et 1 Français sur 10 d'après le Centre européen d'étude du diabète — doivent alors prendre des mesures pour équilibrer ce taux de glucose, qui n'est plus naturellement régulé. Cela implique un suivi quotidien, consistant largement à se piquer le doigt (plusieurs fois par jour) pour prélever une goutte de sang. Un moyen d'automesure bientôt révolu ?

Fini la contrainte, la nouvelle technologie évoquée par ET News permettrait en effet de surveiller de près la glycémie sans même s'en rendre compte. L'analyse ne se ferait donc plus par le sang, mais par un capteur optique placé sur le dos de la montre connectée, et donc en permanence contre le poignet. Non-invasif, il émettrait simplement une lumière par laser, en quelque sorte à l'image de celui qui a fait son apparition sur l'Apple Watch Series 6 pour mesurer le taux d'oxygénation du sang. Une technologie qui serait cette fois précisément basée sur la spectroscopie Raman, méthode d'analyse reposant sur l'interaction de la lumière avec la matière.

Samsung et Apple dans la course à l'innovation

D'après ET News, ce serait la future Galaxy Watch, attendue pour le second semestre 2021, qui devrait inaugurer cette fonction ô combien innovante. Affirmant que celle-ci serait le fruit de longues recherches menées en collaboration avec une équipe du prestigieux MIT, le média sud-coréen concentre en effet (presque) tout son article sur la montre connectée made by Samsung. Et de préciser d'ailleurs qu'il pourrait s'agir soit d'une Galaxy Watch 4, soit d'une Galaxy Watch Active3. Mais, quoique timidement, ET News signale tout de même au passage que la prochaine Apple Watch Series 7, aussi, devrait être capable de mesurer la glycémie. S'il ne précise en revanche pas par quel moyen, le contraire serait il faut dire plutôt surprenant, sachant que c'est généralement la marque à la pomme qui fait preuve d'innovation dans ce domaine…

Quoiqu'il en soit, notons que même si de telles smartwatch équipées d'un capteur de glycémie arrivent en rayon dans les mois qui viennent, cela ne signifie pas que cette nouvelle fonctionnalité sera immédiatement accessible. Car on touche-là à un vrai outil médical, aussi doit-il être approuvé par des autorités compétentes. Ce qui peut prendre un certain temps. C'est ce qui fait par exemple que l'électrocardiogramme et le capteur de pression artérielle, deux grandes nouveautés des dernières Galaxy Watch 3 et Galaxy Watch Active2, n'étaient en réalité pas accessibles en France (et plus largement en Europe)… jusqu'à aujourd'hui. Pour la petite info, Samsung vient en effet d'annoncer cette semaine que ces deux technologies ont finalement obtenu le feu vert de l'Union européenne en décembre dernier, et devraient ainsi pouvoir être utilisées via l'application Health Monitor d'ici les prochains jours (la disponibilité de la dernière mise à jour variant selon les pays).

Retrouvez toutes les montres connectées derniers cris, dont notamment les Samsung Galaxy Watch 3, Samsung Galaxy Watch Active2, et l'Apple Watch Series 6, sur la boutique SFR.

Sources : ET News, Fédération française des diabétiques, CEED, Phonandroid, Frandroid

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur