La trottinette électrique est désormais partout dans les grandes villes. Un moyen pratique et économique pour se déplacer rapidement.
Innovations

Trottinettes électriques : tout savoir sur le phénomène

La trottinette électrique est désormais partout dans les grandes villes. Un moyen pratique et économique pour se déplacer rapidement. © velimir / Adobe Stock

Vous n’avez pas pu y échapper. En libre-service ou à l’achat, les trottinettes électriques sont de plus en présentes dans les rues des grandes villes françaises. Désormais, elles ne sont plus considérées comme un simple jeu pour les enfants, mais utilisées comme un véritable moyen de transport, à l’instar du scooter ou du bus. Retour sur ce phénomène urbain qui bouleverse le quotidien de tous.

Facilement maniable et pliable, la trottinette électrique permet de se faufiler assez rapidement où vous le souhaitez. Il faut dire que l’appareil, très silencieux, est parfaitement adapté à l’environnement urbain. Il permet de faire des trajets plus ou moins courts (autonomie moyenne de 30 km) en plein air et vite. Oui, sur une trottinette, le temps file, car elles peuvent monter jusqu’à 25 km/h. De quoi vous prendre pour un mini Flash dans les rues de votre ville ! Ça permet aussi d’économiser des minutes de transport. Avec une trottinette, vous n’avez plus besoin de galérer dans le tram ou le bus, notamment pour faire le trajet quotidien entre le domicile et le travail.

Le piéton 2.0

Le portrait-robot de l’acheteur de cet engin est "un adulte de 35 à 50 ans, un homme dans 55% à 60% des cas", analyse sur Franceinfo Grégoire Hénin, vice-président de la Fédération des professionnels de la micro-mobilité. "Il vit dans une grande ville ou dans sa périphérie, et emmène sa trottinette dans le train, le métro, le RER ou le coffre de sa voiture. La trottinette électrique le transforme en piéton 2.0 : grâce à elle, il ira trois fois plus vite qu'à pied", poursuit-il.

En 2017, il s’est vendu entre "0 000 et 50 000 EDP électriques sur le territoire", a détaillé dans Libération Grégoire Hénin. On ne peut pas échapper au phénomène mais il y a des règles.

Quelles sont les règles à respecter en trottinette électrique ?

Avec leur multiplication, les trottinettes électriques auront bientôt leur propre réglementation. Pour le moment elles n’ont pas de règles adaptées au code de la route mais ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi dessus ! Cela même si l’utilisateur peut être tenté de se faufiler entre les voitures ou aller à toute allure sur les trottoirs. Car c’est interdit. Pour l’heure, le conducteur d’une trottinette doit respecter la loi du bon sens et de la prudence quand il se déplace en ville. Du coup, si demain vous voulez en tester une, il y a des quelques règles élémentaires à respecter, avant de grimper dessus :

  • Ne pas rouler sur les trottoirs
  • Utiliser les pistes cyclables à disposition
  • Respecter les feux tricolores réservés aux piétons
  • Se garer en respectant les zones accessibles pour les fauteuils roulants et les zone piétonnes.
  • Porter un casque

À noter que les trottineurs doivent respecter les mêmes règles que les cyclistes.

La piste cyclable est d’ailleurs fortement recommandée puisqu’on peut se risquer à une forte amende dans le cas contraire. Par exemple, la Mairie de Paris indique qu’elle se "réserve le droit de verbaliser les usagers de trottinettes circulant sur le trottoir et perturbant la circulation des piétons."

Montant de l'amende : 135 euros. Ça pique.

Le stationnement gênant est aussi une autre problématique. Il n’est pas rare de retrouver des trottinettes électriques en libre-service au milieu des trottoirs et les piétons sont les premiers impactés. Là encore, la Ville de Paris a pris la décision de procéder à l’enlèvement des trottinettes posées sur les trottoirs.

Quelles sont les opérateurs de trottinettes électriques en libre-service en France ?

Si vous voulez tester, pas besoin de dépenser une fortune. Après les voitures, les vélos et les scooters en libre-service, les trottinettes ont débarqué en 2018 dans la capitale et certaines villes de France. Dans la capitale, il y a plusieurs services de location pour la trottinette “ubérisée”. Le premier à avoir débarqué sur le marché, c’est la trottinette américaine Lime. Vous savez, la trottinette verte fluo qui fleurit dans les rues de Paris !

Après Lime en juin 2018, Bird et Bolt, créées par la plateforme estonienne VTC Txfy ont suivi. Les derniers arrivés sur le territoire ? Voi et Tier.

Alors, vous avez envie de vous lancer avec l’une des trottinettes en bas de chez vous, mais vous ne savez pas laquelle choisir ? Les prix ne vont pas aider à vous décider. Côté tarif, pour la trottinette Bolt, Lime ou Bird, il faut dépenser 1 euro pour la prise en charge, puis c’est 15 centimes la minute (3,25 euros pour 15 minutes), pour se promener 50 kilomètres au maximum.

Pour accéder à ce service, le principe est simple : il faut télécharger l’application de la trottinette souhaitée et suivre le guide.

Combien ça coûte ?

Si en revanche, rouler en trottinette électrique est devenue une passion, vous rêvez peut-être de vous en offrir une ! Mais connaissez-vous les différents modèles sur le marché ? C’est comme une voiture, il y a beaucoup de choix. Avant d’en acquérir une, regardez bien sa puissance, sa vitesse maximale, son autonomie et bien entendu son prix. Il faut compter minimum 200 euros pour une trottinette de bon standing et si votre le budget le permet, il y a des engins à plus de 1000 euros.

Vous voici donc avec tous les éléments pour que vos trajets en trottinette se déroulent comme sur des roulettes.

Emma Faury
https://twitter.com/Emma_Faury Par Emma Faury Rédacteur