Gellert Grindelwald, grand antagoniste de la saga "Les Animaux Fantastiques".
Cinéma

Grindelwald est-il un meilleur méchant que Voldemort ?

Gellert Grindelwald, grand antagoniste de la saga "Les Animaux Fantastiques". © Warner Bros. Entertainment Inc.

Dans le grand univers d'Harry Potter imaginé par J.K. Rowling, qui est le meilleur méchant : Grindelwald ou Voldemort ?

Grand héritier de l'univers Harry Potter, la saga Les Animaux Fantastiques est loin de s'attirer les faveurs des fans. Et surtout pas Les Crimes de Grindelwald, qui a été vivement et largement critiqué par la communauté. Certes, il y a quelques défauts, mais nous ne sommes pas là pour en parler. Nous sommes là pour évoquer le fait que Gellert Grindelwald pourrait bien être un meilleur antagoniste que Voldemort.

Voldemort, un méchant à une dimension ?

Voldemort, ou plutôt celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, est un vrai méchant. Un méchant pur, corrompu jusqu'à la moelle, habité par une seule volonté : celle de la quête du pouvoir éternel et de l'immortalité. Il n'a qu'une seule idée en tête : être le maître du monde et faire régner les ténèbres éternelles. Pour résumer. Il est réellement le mal du mal du mal, on aurait beau creuser qu'on ne trouverait pas une once de bon en lui.

Attention toutefois, cela n'en fait pas nécessairement un mauvais méchant. Ça en fait simplement un méchant traditionnel. Essence du mal, à la recherche du mal, sans vraiment rien derrière. Et c'est compréhensible. Harry Potter, ce n'est pas l'histoire de Voldemort, c'est l'histoire d'Harry Potter.

Voldemort (Ralph Fiennes), grand méchant parmi les méchants dans la saga Harry Potter.
Voldemort (Ralph Fiennes), grand méchant parmi les méchants dans la saga Harry Potter. © Warner Bros. Entertainment Inc.

Les Animaux Fantastiques : l'histoire de Grindelwald

Dans Les Animaux Fantastiques, les choses sont complètement différentes. La série de films ne raconte pas vraiment l'histoire de Norbert Dragonneau. Il est un personnage qui passait simplement par là et qui s'est retrouvé embarqué dans ce tumulte sans jamais vraiment l'avoir désiré. Non, Les Animaux Fantastiques raconte réellement l'ascension de Gellert Grindelwald. C'est l'histoire qui se cache derrière l'un des sorciers les plus puissants du monde.

De son côté, Voldemort n'a pas vraiment d'histoire. On sait qu'il est né, qu'il n'avait pas de parents, qu'il avait l'air d'un gamin avec qui on n'aurait pas voulu grandir et qu'il avait le don de poser des questions inappropriées à tout bout de champ. On en revient toujours à notre problème originel : Voldemort est né mauvais et il est mort ainsi sans jamais changer une seule seconde. C'est ainsi qu'on en apprend beaucoup plus sur Grindelwald que sur Voldemort.

Grindelwald plus fin que Voldemort

Les méthodes de Voldemort sont globalement simples : il règne par la terreur. Ceux et celles qui le suivent ont soit peur, soit soif de pouvoir. De bien piètres alliés en définitive. Qui plus est, pas vraiment loyaux. Il aura suffit qu'Harry résiste une fois encore à vous-savez-qui dans Les Reliques de la Mort partie 2 pour que tous les Mangemorts prennent la poudre d'escampette.

Gellert Grindelwald (Johnny Depp) et Leta Lestrange (Zoë Kravitz) dans Les Animaux Fantastiques.
Gellert Grindelwald (Johnny Depp) et Leta Lestrange (Zoë Kravitz) dans Les Animaux Fantastiques. © Warner Bros. Entertainment Inc.

En revanche, il ne sera pas si facile de se débarrasser de Grindelwald. C'est un véritable professionnel de la manipulation. Il est tout aussi méchant, mais ne le montre pas forcément. Il ne se fait pas publiquement passer pour un maître du mal, mais plutôt pour un sauveur dédié à la cause du monde des sorciers. Rappelons qu'il surfe sur la peur et la colère des sorciers et sorcières de vivres cachés du monde et opprimés des Moldus, alors que ce sont eux les plus puissants. À l'instar de Magnéto dans l'univers X-Men, il promet un monde meilleur à ses partisans. Une méthode plutôt convaincante et efficace puisqu'à la fin de Les Crimes de Grindelwald, il arrive à ralier Queenie et Croyance à sa cause.

Verdict ? On ne va pas vous empêcher de préférer Voldemort. Au même titre que vous ne pouvez pas nous empêcher de préférer Gellert Grindelwald. Oui, il est probablement une figure antagoniste plus complexe que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Même si vous désapprouvez notre argumentaire, il en ressort tout de même une bonne nouvelle : Grindelwald n'est pas une pâle copie conforme de Voldemort. Ce sont deux méchants bien différents qui évoluent dans deux histoires bien distinctes. Alors vive Harry Potter et vive Les Animaux Fantastiques !

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur