Emily Byrne (Stana Katic) et Jack Byrne (Neil Jackson), au coeur de l’intrigue de la série Absentia, diffusée en France sur Altice Studio.
Séries

Absentia : Emily Byrne est-elle une tueuse ?

Emily Byrne (Stana Katic) et Jack Byrne (Neil Jackson), au coeur de l’intrigue de la série Absentia, diffusée en France sur Altice Studio. © Absentia / Sony Pictures Television

Les doutes s’épaississent autour de l’héroïne de la série Absentia, Emily Byrne (Stana Katic). Et si au fond, elle était une tueuse, elle-aussi ?

Absentia, diffusée en France sur Altice Studio, a décidé de jouer avec la confiance que nous avons en l’héroïne de la série. Est-elle du côté du bien, ou du mal ? C’était du moins l’intrigue lancée par la première saison. Libérée après 6 ans de captivité et une mort présumée, elle finit rapidement par se faire accusée de tous les crimes qui ont été commis. Si pendant un temps on a du mal à y croire, le doute s’installe : et si depuis le début, c’était elle ? Si elle finit par prouver son innocence, de nombreux éléments laissent entendre la possibilité qu’elle bascule du côté obscur.

Le sang de Conrad Harlow sur les mains

Conrad Harlow (Richard Brake), est le tueur en série accusé d’avoir assassiné Emily Byrne, incarnée par la brillante Stana Katic. Comme personne n’arrive à remettre la main sur son corps, il est condamné pour homicide et emprisonné. Mais voilà, quand l’héroïne est retrouvée en vie, tout est chamboulé et Harlow est libéré. Quelques jours plus tard, il est retrouvé mort dans sa piscine ensanglantée.

S’il s’agit du premier meurtre qui mène les différents enquêteurs du FBI à porter leurs soupçons sur Emily, la révélation de l’identité de la véritable tueuse en série, la journaliste Laurie Colson, innocente complètement notre héroïne. Elle est créditée pour tous les homicides, y compris celui de son mentor, Conrad Harlow.

Mais voilà qu’arrive un nouveau retournement de situation. Dans les dernières secondes de l’épisode final de la première saison d’Absentia, alors qu’elle fête l’anniversaire de son fils, Flynn, Emily Byrne a un flash : elle se voit tuer Harlow, de ses propres mains, souvenir qu’elle semblait avoir complètement occulté. Mystérieux…

Une intrigue qui perdure dans la saison 2 d’Absentia

Et c’est loin d’être fini ! Car ce souvenir étrange semble hanter Emily Byrne dans la seconde saison. Et ce n’est pas le seul. Quand elle fait des crises de paniques à cause d’une pression trop élevée, de nouveaux souvenirs apparaissent subrepticement. L’espace d’un court instant, on la voit enterrer les corps retrouvés précédemment dans les bois autour de l’orphelinat où elle a grandi. Le mystère s’épaissit !

Tout s’accélère dans le final de l’épisode 5 de la saison 2. En pleine dispute avec Tommy Gibbs (Angel Bonani), la tension monte soudainement d’un cran. Elle le plaque sur le sol, presse sur sa gorge et l’étouffe. Si elle finit par se retirer quelques secondes avant un drame potentiel, il n’en reste pas moins qu’elle a essayé de le tuer. Mais surtout qu’à ce moment-là, elle ne semblait plus être en contrôle de son corps et de sa tête, comme complètement possédée par la violence. Et si une tueuse brutale sommeillait secrètement en Emily Byrne ?

Une organisation secrète derrière ces meurtres ?

Il est donc fort probable que les scénaristes soient en train de préparer le terrain pour un futur arc narratif et des révélations choquantes à venir. Cela laisse donc deux possibilités sur le moment où de tels éléments seront exploités.

D’abord, à la fin de cette saison 2. Emily et Cal sont partis en Moldavie à la recherche du tueur en série Rex Wolfe. Pourquoi assassine-t-il des personnes en leur injectant un sérum, sur un schéma qui semble complètement aléatoire ? La réponse ne nous a pas encore été apportée. Une chose est sûre : sa mort à la fin de l’épisode 7 dans un champ de mines nous prouve que quelque chose de plus grand se cache derrière. Une expérience qui a mal tournée et des sujets à éliminer, une organisation diabolique secrète qui chapeaute l’ensemble dans l’ombre… À ce stade, tout reste possible. Mais tous les signaux convergent vers Byrne. Et s’il s’agissait d’une expérience visant à contrôler des êtres humains ? Byrne en serait le seul cobaye à être une réussite puisqu’elle semble avoir commis un certain nombre d’actions dont elle ne garde aucun souvenir.

Emily Byrne, grande méchante de la saison 3 ?

L’autre possibilité est qu’il s’agisse d’un arc narratif développé pour la saison 3. Depuis le début de la série, notre héroïne incarnée par Stana Katic est en permanence borderline. Elle n’est ni du côté du bien, ni de celui du mal. Elle marche en permanence sur un fil rouge. Et si, dans la suite d’Absentia, elle basculait complètement du côté obscur ? On l’imagine parfaitement à nouveau traquée par le FBI. Mais cette fois, elle ne serait plus innocente. La tueuse qui sommeille en elle se serait enfin réveillée et elle essaierait simplement d’échapper aux conséquences de ses actes.

Quoi qu’il en soit, la suite d’Absentia s’annonce plus que croustillante. Les scénaristes semblent déterminés à exploiter ces meurtres oubliés et l’intrigue ne sera probablement pas laissée de côté. Fin de la saison 2 ou enjeu de la saison 3 ? pour en savoir plus, il faudra suivre attentivement la suite de la série, diffusée en France sur Altice Studio.

Par Clément Capot