La série franco-canadienne The Wall débute ce dimanche 26 avril à 20h55 sur 13ème Rue
Séries

The Wall, la série qui fait froid dans le dos arrive sur 13ème Rue

La série franco-canadienne The Wall débute ce dimanche 26 avril à 20h55 sur 13ème Rue © The Wall © 2019 BETA FILM

Un thriller glaçant, au sens propre comme au figuré. Voici ce que propose The Wall, le nouveau polar, diffusé sur 13ème Rue à partir de ce dimanche 26 avril. Dans le grand nord canadien, une enquête sur un meurtre va amener la police et les spectateurs à avoir froid dans le dos...

"Si quelqu'un d'autre que ma mère vient me chercher, je meurs".

C'est ce qu'on peut lire sur la pancarte tenue par une jeune femme, menacée d'un pistolet sur la tempe, dans les toutes premières secondes de The Wall, la nouvelle série franco-canadienne, qui débute ce dimanche 26 avril sur 13ème Rue. Et si à la lecture du titre, vous avez pensé à Pink Floyd, il n'y a aucun rapport. Par contre, si vous avez songé au Mur dans Game of Thrones, alors vous avez déjà une idée de l'ambiance qui règne dans cette contrée glaciale, dans la région de la Côte-Nord du Québec (on se rapporche du Groenland). C'est à la frontière du Labrador, ce qui peut expliquer pourquoi il y fait un temps de chien. Et ce n'est pas la découverte du corps d'une femme au visage recouvert d'un masque chinois qui va venir réchauffer les cœurs...

La police au pied du mur

Très vite, la nouvelle de la découverte du corps dans un conduit de ventilation du mur (la principale structure de la ville) se répand dans la colonie minière de Fermont, où tout le monde semble plus ou moins se connaître. Ce qui ne va pas franchement faciliter le travail de Céline Trudeau, sergent-détective à qui l'enquête a été confiée. La victime, danseuse dans un bar, est identifiée, mais retrouver le meurtrier ne va pas être chose aisée : les travailleurs, tous intérimaires, ne font qu'aller et venir, et sont entre 1000 et 3000 selon les moments de l'année.

Si la vie est plutôt paisible à Fermont, la découverte de ce corps ravive vite le précédent drame survenu dans la cité enneigée : la découverte du corps du petit Grégoire, trois ans auparavant. Et si les deux affaires étaient liées ? Après tout, les deux victimes présentent les mêmes traces d'intoxication au monoxyde de carbone, et la danseuse que l'on vient de retrouver morte était justement l'alibi du père du petit Grégoire la nuit de sa disparition...

Sur les traces enneigées d'un serial killer ?

Mais ce n'est que le début. D'autres meurtres vont survenir, et les suspects vont se multiplier aux yeux de Céline Trudeau, qui déjà débordée professionnellement, doit également composer sur le plan personnel avec les retrouvailes avec sa fille, qui s'était éloignée d'elle. Le suspense est total durant les huit épisodes de cette première saison de The Wall (une seconde est déjà prévue), avec une ambiance de polar parfaitement retranscrite, grâce à des personnages réalistes, bien travaillés, et une bande-son au service des images, pour instaurer une ambiance forcément glaçante.

Et bien sûr, il y a ce climat, si particulier et propice à un thriller. Après tout, ce n'est pas pour rien si les meilleurs romans et films du genre viennent bien souvent de Scandinavie, et se tiennent dans des endroits enneigés comme celui-ci...

Pour le grand frisson et découvrir la vérité, vous pouvez retrouver The Wall chaque dimanche à 20h55 sur 13ème Rue, disponible depuis votre box SFR.

Source : NBC Universal

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur