Votre panier est vide
TV

Vintage Mecanic : François Allain nous présente la saison 7

François Allain présente la saison 7 de Vintage Mecanic, à partir du jeudi 14 avril sur RMC Découverte © 3ème Œil Productions

Ce jeudi 14 avril, Vintage Mecanic revient à 21h05 pour le lancement de la nouvelle saison. La septième, déjà. L'occasion idéale pour un entretien avec François Allain, le présentateur passionné de cette émission au concept aussi divertissant qu'informatif, à retrouver chaque semaine sur RMC Découverte. Accrochez votre ceinture, c'est parti pour de nouveaux épisodes !

Vintage Mecanic est de retour sur RMC Découverte, pour une saison 7 qui nous réserve de nombreuses surprises, avec toujours plus d'enchères, de modèles d'exception à restaurer, et de grands éclats de rire. Car François Allain, le présentateur historique de l'émission, l'assume totalement : "Se détendre en apprenant des trucs : c'est vraiment le thème. Vintage Mecanic, c'est du documentaire de divertissement. On est vraiment dans un esprit assez décontracté, pour faire passer aux gens un bon moment, mais le fond est précis, pour apprendre des trucs. Et je pense que c'est ça, la recette magique !" Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ensemble tient parfaitement la route !

Dans Vintage Mecanic, François Allain s'amuse à dénicher de véritables pépites, aussi bien des voitures intemporelles que des modèles de collection, ou parfois des véhicules plus insolites, comme... des tracteurs. Il propose alors à différents ateliers de s'occuper de leur restauration, après une phase d'enchères qui occasionne parfois des petits moments de tension, et souvent de grands moments de rires. En fait, on est un peu quelque part entre Pimp my Ride, À Prendre où à laisser, Auto Moto et C'est pas sorcier. Et ce goût pour le vintage, que l'on détecte dans de nombreux programmes TV désormais, François Allain le perçoit aussi, et l'explique même :

"Les gens ont envie du vrai. Que ce soit en cuisine, dans le jardinage, dans le bricolage : les gens ont envie de faire eux-mêmes. Et cet amour du vintage, qu'il s'agisse de voitures ou de motos, ou même de déco ou de mobilier, ça s'inscrit dans un mouvement global. Les gens sont passionnés par le côté : 'on va apprendre des trucs, et ressortir la 404 du grand-père qui dormait dans une grange pour la restaurer'. C'est un plaisir familial, qui peut aussi être intergénérationnel. Comme pour la cuisine ou le jardinage, d'ailleurs..."

Et ce côté rassembleur, François Allain l'explique aussi par "l'aspect recyclage" présent dans Vintage Mecanic, accompagné évidemment du sentiment de nostalgie qui donne envie à de nombreux collectionneurs de se lancer. "Il y a un vrai côté Madeleine de Proust. Pour 90% des gens que je côtoie dans ce métier, on commence par les voitures de son enfance". Journaliste auto depuis 33 ans, le désormais présentateur a pu se constituer un solide réseau, lui permettant non seulement de continuer à dénicher des modèles rares pour la saison 7 (le premier épisode est consacré à une Volvo P1800S, la voiture de Roger Moore dans la série Le Saint), mais aussi de se constituer sa propre collection personnelle. Sauf qu'au moment de se rappeler du nombre de véhicules qu'il possède, tout devient un peu plus flou : "Je ne sais même pas combien j'en ai... Comme tous les collectionneurs, j'ai des voitures qui roulent, d'autres qui ne roulent pas, certaines qui sont des épaves, parce qu'il faut penser aux pièces détachées ! Au total je dois en avoir une quinzaine."

De la 2 CV à la Porsche 911 en passant par le tracteur

Mais bizarrement, pour ce passionné d'automobile, la restauration de véhicule de collection dans l'émission ne se fait pas sans appréhension au moment de soulever le capot : "Il y a toujours de l'appréhension. Toujours ! On a peur de ne pas trouver certaines pièces, de rater certains trucs, et je me pose les mêmes questions que les téléspectateurs. Mon rôle dans Vintage Mecanic, c'est de dire aux gens ce qu'ils vont pouvoir faire eux-mêmes, et leur expliquer pourquoi il faut parfois se rendre chez des professionnels, pour que les choses soient bien faites." Ce qui s'explique aussi par la grande variété de véhicules que l'on peut retrouver dans l'émission :

"On essaye de faire un peu de tout. Il y a à la fois des véhicules populaires qui parlent à tout le monde, type 2 CV, 4L, mais aussi des véhicules haut de gamme qu'on n'aura sans doute jamais, mais qu'on kiffe tous voir en vrai, comme une Ferrari Testarossa ou une Porsche 911. Et puis il y a la troisième catégorie, que moi j'adore : les véhicules rares, voire inconnus, ou les véhicules mécaniques mais qui ne sont pas des voitures habituelles. C'est dans cette catégorie-là qu'on a parfois un tracteur, un véhicule militaire, une moto, pourquoi pas un jour un bateau, un avion ou une locomotive ?"

Une catégorie qui semble en tout cas avoir trouvé son public, François Allain se disant même surpris des excellentes audiences réalisées sur les émissions concernant des tracteurs : "Les gens adorent ce côté terroir, patrimoine, les racines, la terre, la campagne. Ou alors ce sont peut-être aussi des citadins qui ont envie de s'évader." Mais en plus de tous ces types de modèles, que la saison 7 de Vintage Mecanic va à nouveau permettre de découvrir, il y en a forcément un qui fait rêver François Allain. Un qui consituerait son défil ultime. Un qui le rendrait aussi excité qu'un enfant déballant ses cadeaux à Noël : "Il y a un truc que je trouve fascinant, mais ça paraît compliqué : le tout premier véhicule automobile de l'histoire, qui date de Louis XV. C'est le Fardier de Jospeh Cugnot. Il existe, il est au musée des Arts et Métiers, à Paris, mais il ne roule pas, il est juste exposé. C'est une machine à vapeur, l'ancêtre de l'automobile, et ça serait un fantasme total, de restaurer le vrai Fardier de Cugnot." Un beau défi pour la saison 8 de Vintage Mecanic ?

Retrouvez Vintage Mecanic chaque jeudi à 21h05 sur RMC Découverte, canal 24 de votre box SFR.

Source : RMC Découverte

Sébastien Delecroix
https://twitter.com/seb_o_matic Sébastien Delecroix Rédacteur