SFR Actus
Football

Découvrez l’exposition “Foot et Monde Arabe”, à l’IMA

Un grand-père jouant au football avec des enfants à Taroudant, au Maroc. Une photo présente dans l’exposition “Foot et Monde Arabe, la révolution du ballon rond”, à l’Institut du Monde Arabe. © Joseph Ouechen

Du 10 avril au 21 juillet 2019, l’Institut du Monde Arabe, à Paris, ouvre ses portes à l’exposition “Foot et Monde Arabe, la révolution du ballon rond”. L’occasion de comprendre l’intervention d’un sport dans l’histoire d'une région du monde.

Si jusqu’ici, vous pensiez que le monde arabe n'intervient dans le football qu’au travers du Qatar, en rachetant des clubs internationaux, vous vous trompez lourdement. Certes, il s’agit d’un détail à ne pas négliger. Mais la réalité est beaucoup plus riche, diverse et surprenante. Et c’est justement ce qui est mis à l’honneur à l’Institut du Monde Arabe, dans l’exposition “Foot et Monde Arabe, la révolution du ballon rond”, du 10 avril au 21 juillet 2019.

L’histoire du monde arabe par le football

“Le football est le sport le plus pratiqué et le plus populaire au monde”. C’est par cette simple phrase qu’on entame l’exposition. Elle pose d’emblée un postulat clair et il n’y a pas de raison pour que le Maghreb et le Moyen-Orient échappent à cette règle. Mais de manière différente, toutefois. Car si en occident, c’est l’histoire qui a créé le football, dans le monde arabe, c’est le football qui a créé l’histoire. Chaque événement est intimement lié au ballon rond. Et c’est ce que l’on comprend le long des onze salles que composent notre parcours dans l’institut. Onze, comme le nombre de joueurs que possède chaque équipe, bien évidemment.

Photo d’archive prise au Stade International du Caire, prêtée à l’exposition par le Musée du Football mondial de la FIFA.
Photo d’archive prise au Stade International du Caire, prêtée à l’exposition par le Musée du Football mondial de la FIFA. © Stade International, Le Caire, Musée du Football mondial de la FIFA

Cette histoire passe également par les portraits de grands joueurs : Larbi Benbarek, joueur de légende franco-marocain, Rachid Mekhloufi, footballeur franco-algérien, ou encore, plus récemment, Mohamed Salah, international d’origine égyptienne. Sans le savoir, ces joueurs influent également sur le cours des événements français.

Retour en 1998 : aurions-nous pu gagner la coupe du monde sans Zinédine Zidane, d’origine kabyle et donc issu du monde arabe ? Probablement pas. L’exposition n’oublie pas de mentionner cette fameuse coupe et consacre d’ailleurs deux écrans géants, dans une salle, à Zizou. On est à deux doigts du culte d’un dieu du sport.

Une exposition accessible à tous

Il n’y a pas que les grandes fédérations, les grands clubs et les tournois internationaux. L’exposition célèbre également le sport à une échelle locale et les initiatives marginales. Le football comme une forme de résistance, les femmes qui se battent en Jordanie pour exister avec un ballon au pied, ou tout simplement des enfants qui jouent sur une place cabossée au beau milieu d’une ville.

On y trouve des images d’archives, mais aussi des clichés de la pratique du sport dans la rue, au quotidien. De ceux qui ne passent pas à la télé, mais font vivre ce sport en le pratiquant, en l’adulant.

Trois enfants jouant au football dans les rues de Chefchaouen, au Maroc. Une photo présente dans l’exposition “Foot et Monde Arabe, la révolution du ballon rond”, à l’Institut du Monde Arabe.
Trois enfants jouant au football dans les rues de Chefchaouen, au Maroc. Une photo présente dans l’exposition “Foot et Monde Arabe, la révolution du ballon rond”, à l’Institut du Monde Arabe. © Joseph Ouechen

C’est d’ailleurs ce qui en fait une exposition qui n'est pas exclusivement consacrée aux fans. Pas besoin de connaître la composition de chaque équipe, leur score aux dernières compétitions, ni les statistiques des buts marqués et reçus. Qu’on aime le foot, ou pas, on y apprend forcément quelque chose qu’on ignore. C’est une exposition accessible à tous, même aux enfants. Et à la sortie, tout le monde est ravi. Les craintes sont effacées, ceux qui pensaient ne pas être assez fans sont rassurés d’avoir tout compris et c'est l’étonnement qui prime face à cette histoire si riche.

“Foot et Monde Arabe, la révolution du ballon rond”, la rédaction y a été, la rédaction a aimé et la rédaction vous la recommande. L’exposition se tient à l’Institut du Monde Arabe, jusqu’au 21 juillet 2019, entre histoire intense d’un sport et euphorie du but inattendu.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur