Matt Hamilton, membre de l'équipe américaine de curling, lors d'une démonstration à New York en mars 2018.
Insolite

Les règles du curling, pour les nuls !

Matt Hamilton, membre de l'équipe américaine de curling, lors d'une démonstration à New York en mars 2018. © NOAM GALAI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Avouez-le : vous avez toujours eu une certaine fascination couplée d’une grande incompréhension concernant le curling. C’est quoi cette grande cible ? Pourquoi ça se joue sur la glace ? Pourquoi les joueurs balayent ? On vous explique tout.

Vous en avez marre du foot, du tennis, du rugby, ces sports plus traditionnels que jamais ? Passez au curling ! Le seul problème de cette discipline dans laquelle les canadiens, les suédois et les écossais excellent, c’est que personne ne comprend les règles. Ou plutôt personne n’a jamais fait l’effort d’essayer de comprendre. Aujourd’hui, il est temps que cela change. Et peut-être que vous vous découvrirez une vocation, qui sait !

La pétanque des glaces

Le curling se joue en deux équipes de quatre joueurs qui s’affrontent. Pour jouer dans votre jardin, cela risque d’être un peu compliqué : il vous faut une surface glacée de 42 mètres de long. Autant vous dire qu’on ne trouve pas ça partout, il faut être équipé. Une partie dure en moyenne deux heures et comprend huit à dix manches.

Tout cela se joue avec d’énormes blocs de granit d’environ 18 kilos (pourquoi pas après tout) et d’une paire de balais dont on vous expliquera l’utilité dans les lignes ci-dessous.

Pour simplifier les règles, on va vous les faire façon pétanque : au bout des 42 mètres de piste glacée, il y a une cible. Le centre de cette cible, c’est l’équivalent du cochonnet. Les joueurs doivent donc faire glisser la pierre le long de la piste avec la puissance et la précision nécessaire pour qu’elle arrive le plus au centre de la cible possible. Pour lancer la pierre, il faut glisser avec classe sur la piste, le bloc de 18 kilos à la main, avant de le relâcher.

À chaque manche, chaque de joueur de chaque équipe peut lancer deux pierres. Quant au comptage des points, c’est comme à la pétanque. À la fin d’une manche, donc après que quatre pierres aient été lancées en tout pour ceux qui ont bien suivi, l’une des équipes remporte un point pour chaque bloc de granit le plus au centre et à l’intérieur de la cible. Donc au maximum, l’équipe qui remporte la manche peut marquer 8 points et au minimum 1 point. L’équipe qui perd la manche ne remporte pas de points. Puis l’opération est répétée huit à dix fois et on additionne tout à la fin.

Et le balai, c’est pour quoi ?

Il est venu le temps de se poser LA grande question que tout le monde se pose depuis l’invention du curling. Pourquoi, après le lancer, deux joueurs s’excitent avec un petit balai autour de la pierre ? La réponse est simple : la physique. Explications.

On ne va pas vous reprendre la théorie de Newton depuis le départ. Quand le joueur lance son caillou sur la glace, il est possible qu’il ne l’ait pas poussé assez fort, ou un peu trop à droite et ainsi de suite. Les “balayeurs”, nettoient la glace devant la pierre pour modifier ou accélérer sa trajectoire. Plus il balaie, plus la glace est propre, moins il y a de frottement et plus la pierre accélère ou prend des trajectoires différentes. En gros, balayez à gauche si vous voulez que la pierre aille vers la gauche, pareil à droite. Et si vous trouvez que votre lancer est parfait, que vous avez mal aux bras ou que vous en avez juste marre, ne balayez pas. On est au XXIème siècle, vous avez bien le droit de faire ce que vous voulez.

Les règles compliquées pour ceux qui prennent ça au sérieux

On vous voit au fond : vous voulez en savoir plus et envisagez une carrière dans le curling. Pour ceux qui cherchaient juste un jeu de plage convivial, vous pouvez arrêter la lecture ici.

Voici quelques règles supplémentaires :

  • À chaque manche, il faut attendre que les quatre premières pierres aient été lancées pour enlever celles qui gênent au milieu du passage. Ne demandez pas pourquoi, c’est comme ça.
  • Après avoir joué 8 manches, si le score est à égalité, il faut rejouer un nombre paire de manches. Donc deux. Ou quatre, si vous voulez, ou deux-cent-soixante-huit, tant que ça reste paire.
  • Pour savoir qui joue en dernier à la première manche, il faut jouer à pile ou face au début du match. Ou à pierre-feuille-ciseaux, chacun adapte comme il veut. Puis, pour les manches suivantes, c’est le perdant de la manche d’avant qui joue en dernier. Oui, vous l’aurez compris, c’est plus avantageux de jouer en dernier.

Voilà, vous êtes un pro du curling, vous pouvez aller lancer des blocs de granits sur votre piste glacée de 42 mètres !

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur