Accro de la pomme croquée, Apple aussi propose une enceinte connectée !
Hardware

Tout savoir sur les enceintes connectées

Accro de la pomme croquée, Apple aussi propose une enceinte connectée ! © Apple

Les enceintes connectées se multiplient sur le marché, mais connaissez-vous vraiment son utilité ? Avant d’en acheter une, la rédaction vous propose de vous éclairer sur cette nouvelle tendance qui a envahi les maisons.

Qu’est-ce qu’une enceinte connectée ?

Apple, Google, Amazon : ils proposent tous des enceintes connectées et ces dernières sont toutes disponible en France. Pour autant, ce n’est pas facile de s’y retrouver. Partons déjà du point de départ, c’est quoi une enceinte connectée ? Si vous avez toujours rêvé d’avoir un assistant personnel dans votre maison sans faire le moindre effort, cet outil est pour vous. C’est l’objet incontournable.

Une enceinte connectée est un haut-parleur sans fil à commande vocale, associé à un assistant personnel intelligent. Pour fonctionner, l’appareil doit être connecté en permanence à Internet via Wi-Fi. C’est un peu le même principe que sur les smartphones avec Siri (Apple) ou Google Assistant (Android), mais en plus puissant et interactif.

En lui dictant, à haute-voix ce que vous voulez faire, l’enceinte connectée exécute votre demande et vos répond si besoin. Au simple son de votre voix, il peut vous aider dans vos tâches quotidiennes et contrôler votre maison si elle est connectée. Ah, la magie du 21e siècle, c’est beau ! L’enceinte peut rester sur un meuble de votre maison et interagir à n’importe quel moment avec vous. Enfin, il ne faut pas non plus être trop éloigné de l’appareil.

Pourquoi utiliser une enceinte connectée ?

Si l’une des fonctions premières des enceintes connectées est d’écouter de la musique (via des applis comme Napster), elles ne se limitent pas qu’à cette fonction.

Adeptes ou non des dernières technologies, avec une enceinte connectée vous pouvez lancer la commande que vous souhaitez depuis votre canapé. Comment ça marche ? Voici un exemple : vous sortez dans deux heures et c’est la panique, vous ne savez pas du tout comment vous habiller. Prenez une Google Home et demandez à l’assistant vocal : "Dis Google, qu’elle sera la météo dans deux heures ? " et vous aurez votre réponse immédiatement.

Certes, il s’agit d’une action simple qui peut s’effectuer avec une simple recherche internet mais avec l’enceinte connectée, si vous êtes au fond du canapé, loin de votre smartphone ou de votre ordinateur, il suffit de parler à l’enceinte connectée : plus besoin de bouger. Si vos équipements domotiques (éclairage, serrures, chauffage…) sont compatibles avec une société partenaire de Google, Apple ou Amazon, vous pouvez aussi utiliser votre enceinte connectée pour les piloter (allumer le chauffage 30 minutes avant d’arriver, ouvrir les volets à 7h pour vous reveiller etc.).

Outre la musique et la commande d’objets connectés, elle vous permet aussi de lire des livres audios ou des livres numériques… C’est magique, vous pouvez tout piloter avec votre voix.

Pour quels services les Français s’en servent le plus ? Selon une étude de Médiamétrie, les propriétaire d’enceintes connectées utilisent surtout cet appareil pour "écouter de la musique, obtenir des infos pratiques en temps réel, s’informer, effectuer des achats sur internet et même piloter des équipements domotiques à distance." Beaucoup de services pour des utilisateurs qui ne sont pas des adolescents. Ils sont âgés de 39 ans en moyenne (69 % des utilisateurs ont encore 25 et 49 ans). Ils appartiennent à la catégorie CSP+ et 55% d’entre eux vivent dans un foyer d’au moins trois personnes. Un outil plutôt familial, en somme.

Y a-t-il un risque d’intrusion avec les enceintes connectées ?

En France, toujours selon Médiamétrie, près de 2 millions de Français utilisent des enceintes connectées et comme tout objet technologique, il y a risque d’être espionné.

En 2017, la CNIL a mis en garde les utilisateurs des enceintes connectées contre les risques d’intrusion. Devant le succès des ventes, la CNIL a alerté les acheteurs avec un guide d’usage pratique. Pour l’autorité indépendante, les enceintes connectées peuvent s’immiscer dans la vie privée, pouvant quand elles sont en état de veille et enregistrer les conversations.

Alors comment se protéger face à un outil tendance ? La CNIL préconise notamment de ne pas laisser ces appareils en connexion continue. Si vous ne vous en servez pas tous les jours, débranchez là, pour être sûr de ne pas être surveillé.

Comment choisir son enceinte connectée ?

Il y a plusieurs types d’enceintes connectées, voici les trois principales (à partir de 60 euros) :

L’enceinte Amazon (Echo, Echo Dot, Echo Spot, Echo Plus, Echo Show) - Prix : de 60 à 229 euros
Le géant du e-commerce a été le premier sur le marché à proposer son enceinte connectée, qui répond au doux nom d’Echo. Lancée en 2014 outre-Atlantique, Amazon Echo est disponible en France depuis 2018.

Vous pouvez demander ce que vous voulez à son assistante vocal Alexa : “Alexa, mets un minuteur dans 20 minutes”, “Alexa, lance le dernier album de Lady Gaga” encore “Alexa, quel est le programme du soir à la télé” et elle vous répond tout de suite. Quel que soit, le modèle des enceintes, elles proposent plus d’une centaine d’applis ici appelées des skills afin de gérer au mieux votre quotidien numérique.

À noter que la dernière enceinte de la maison Amazon, Echo Show a un écran intégré. Alors, tous les matins au réveil, vous pouvez lui demander : “Alexa, lance BFMTV et la chaîne, disponible depuis votre box SFR, sera immédiatement visible sur l’écran.

Les enceintes Google (Home, home mini, home max, home hub) - Prix : de 60 à 400 euros
Les enceintes Google permettent elles aussi de contrôler beaucoup d’applications et d’objets. Pour le contrôle de vos tâches quotidiennes et vous permettre de contrôler votre maison connectée, la société de la Silicon Valley s’est par exemple associée à Thermostats Nest, qui produit des thermostats connectés.

Alors, si vous êtes équipés de ce type de matériel, autant dire, que vous allez devenir le pro des températures ! Demandez : “Dis Google, quelle est la température dans la pièce” et si vous avez un peu froid, “Dis Google, fixe la température à 20°C” et la situation sera idéale dans la pièce.

Apple HomePod - Prix : 329 euros
L’enceinte de la marque à la pomme croquée délivre un son assez puissant mais comme chaque objet d’Apple, elle est assez verrouillée. C’est-à-dire que si vous avez un smartphone Android, vous êtes bannis.

Pour la musique, HomePod n’est compatible qu’avec Apple Music, qui donne accès à plus de 45 millions de titres. Pour ne louper aucune infos, dites : “Dis Siri, est-ce que l’OM a gagné hier soir ?” ou “Dis Siri, fais sonner mon iPhone”. En somme, c’est une enceinte pour les amoureux d’Apple.

Si les services proposés par les différentes enceintes sont assez similaires, votre choix se fera selon le design de l’enceinte, les systèmes vous utilisez dans votre univers électronique, la qualité du son et… le prix !

Emma Faury
https://twitter.com/Emma_Faury Par Emma Faury Rédacteur