Vous saurez tout de cette technologie sans fil, de ses ondes électromagnétiques aux fréquences qu'elle utilise !
Internet

Comment ça marche, le wifi ?

Vous saurez tout de cette technologie sans fil, de ses ondes électromagnétiques aux fréquences qu'elle utilise ! © 1STunningART

On vit avec au quotidien et on s’agace quand ça ne marche pas. On est à l’affût de son logo et on se retrouve désemparé quand on ne trouve pas de réseau. C’est que le wifi, technologie sur laquelle on se repose presque totalement, reste pour le tout-un-chacun un mystère. Tout ce qu’on sait faire avec, c’est l’activer et le désactiver. Petit topo, pour aller se coucher moins bête.

Arrivé (sans qu’on le voit) au début des années 2000, le wifi est définitivement entré dans nos mœurs. Plus un café, une bibliothèque, ou même l’appart d’un pote où on débarquerait sans demander : "C’est quoi le code wifi ici ?" Après tout, pourquoi se priver de cette technologie qui nous permet de surfer allégrement sur la Toile, partout où on va ?

Même chez soi, on veut tout connecter en wifi : son portable, son imprimante, sa console de jeu, sa montre, son aspirateur robot… Fini le branchement Ethernet qui nous confinait dans un coin du salon. Finis les câbles interminables qui s’emmêlaient dans tous les sens. Eh oui, il faut dire que le wifi a bien changé nos vies. Mais au fait, vous savez, vous, comment ça marche ?

Le wifi, dit "Wireless Fidelity" dans un jeu de mot voulu avec la technologie "High-Fidelity", un réseau sans fil qui permet de lier entre eux différents appareils informatiques. À distance donc (quoique relativement faible, vous l’aurez constaté). Premier exemple : votre ordinateur est relié comme par magie à votre box internet. Jusque-là, tout va bien. C’est en se demandant "oui, mais comment ?" que ça se complique. Promis, on va essayer de faire simple.

Les ondes électromagnétiques

Pour échanger des données et communiquer entre eux sans contact physique, les appareils passent par les ondes, ce phénomène électromagnétique qui se déplace incognito car ne transportant pas de la matière mais de l’énergie... Et, dans le cas des ondes radioélectriques, de l’information. D’un côté, une information est envoyée sous forme de signal, de l’autre, elle est réceptionnée et décodée. Voilà ! Les données, ainsi traduites, transmises, réceptionnées et retraduites, ont été échangées.

Nota Bene : un tel échange de données via un réseau wifi ne peut fonctionner, bien sûr, qu’à condition d’avoir le matériel adapté. Mais en 2019, heureusement, la question ne se pose même plus ! Alors que votre box internet fait de facto office de décodeur, votre ordinateur est (a priori, surtout s’il s’agit d’un portable) déjà équipé d’un adaptateur. Ce qui n’a pas toujours été le cas : souvenez-vous quand il fallait ouvrir sa tour centrale pour installer soi-même sa carte wifi… Il est des choses qu’on ne regrette pas !

Allez, on creuse un peu : la question des fréquences

Comme vous le savez peut-être, les ondes électromagnétiques se déplacent sur des bandes bien distinctes qui permettent de les différencier – on parle alors de fréquences, exprimées en Hertz. Les fréquences utilisées par la radio FM, les GPS, les sous-marins ou encore la station spatiale internationale ne sont donc pas les mêmes. Parce qu’on ne mélange pas les torchons et les serviettes, voyons !

Depuis ses débuts, à l’aube du nouveau millénaire, le wifi s’est positionné sur la bande des 2,4 GHz – fun fact : c’est également celle des baby-phones ou fours à micro-ondes, d’où une potentielle perturbation de connexion quand vous écoutez bébé ou réchauffez vos petits plats ! Or, comme toute technologie qui se respecte, le wifi a évolué. En 2009, il a même connu une petite révolution personnelle avec l’arrivée d’une nouvelle norme (IEEE 802.11n, ou "Wi-Fi 4" pour les êtres humains), présentant (entre autres choses) un changement majeur : la possibilité de passer sur la bande des 5 GHz.

Qu’est-ce que ça change, concrètement ? Eh bien tout va plus vite, tout simplement. On parle maintenant de débit – de haut débit, même, depuis cette petite révolution. Alors qu’on est passé, d’un coup d’un seul il y a 10 ans, d’une vitesse moyenne de 54 Mbits/s à un débit optimal de 288 Mbit/s sur la fréquence 2,4 GHz, la bande des 5 GHz offrait quant à elle la possibilité d’atteindre les 600 Mbit/s. Le jour et la nuit. Ceux qui pratiquent le téléchargement (bouh, c’est mal) s’en souviennent encore.

Et le wifi continue d’évoluer…

Depuis, bien sûr, le débit a continué d’être amélioré, ayant désormais franchi la barre du gigabit par seconde. Mais qui dit meilleur débit ne dit pas forcément meilleure connexion. Le wifi en bande 5 GHz comporte en effet quelques défauts : s’il est de toute évidence plus rapide et subit moins d’interférences (puisqu’il ne partage plus la fréquence des baby-phones et micro-ondes, souvenez-vous), il fait en revanche preuve d’une plus faible portée de signal… et arrive moins bien à traverser les murs. C’est ballot, quand même.

Si vous avez ainsi constaté un problème de wifi chez vous, vérifiez donc déjà sur quelle fréquence, 2,4 GHz ou 5 GHz, vous êtes connectés ; il suffit peut-être simplement de changer pour améliorer votre connexion. Et attendez de voir ce qui vous attend avec la nouvelle norme dite "Wi-Fi 6", encore améliorée et toujours plus rapide. Bientôt disponible en exclusivité sur SFR !

Sources : SIAM de l’ENSA de Lyon, CEA, Le Routeur Wifi, Comment ça marche

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur