La chanteuse Britney Spears, icône absolue des années 2000.
Clips

Britney Spears, reine absolue des clips

La chanteuse Britney Spears, icône absolue des années 2000. © Mike Windle / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Tout au long de sa carrière, Britney Spears nous a prouvé qu’elle était la reine absolue des clips. Retour sur ceux qui ont le plus marqué la rédaction.

Qu’on se mette d’accord une bonne fois pour toutes. Britney Spears est l’une des plus grandes stars de la pop. Et que quiconque dise le contraire soit condamné à écouter “Toxic” en boucle jusqu’à ce qu’il comprenne enfin le talent rare et brut de la chanteuse. Depuis 1998, les tubes de la diva vous remettent d’aplomb n’importe quelle soirée. Le dance floor est un peu mou ? Envoyez un petit “Baby One More Time” et il sera rempli avant que Britney ait le temps de prononcer “Oh baby, baby, how was I supposed to know?”.

Mais ce n’est pas là sa seule qualité. En plus d’être une performeuse incroyable en concert, chacun de ses clips représente une oeuvre d’art unique qui a participé à construire son image de marque. Et non, nous n’en faisons pas trop par fanatisme. Britney Spears est la reine absolue des clips, la preuve dans les paragraphes qui suivent.

Britney Spears en uniforme, sa marque de fabrique

Un bon tube de Britney Spears, c’est forcément un clip en uniforme. Et dès lors qu’elle s’éloigne des fondamentaux, elle finit toujours par y revenir pour nous montrer qu’elle est la même qu’au premier jour.

Tout commence avec son premier grand tube qu’on ne saurait trop citer. “Baby One More Time”. À seulement 16 ans, bientôt 17, la chanteuse met à l’honneur l’uniforme d’écolière. Dans un clip complètement grandiloquent, elle est accompagnée d’une foule de danseurs dans les couloirs d’un lycée. Puis, direction le gymnase où tout le monde est en tenue de sport. Dès le départ, une importance toute particulière est accordée aux costumes dans ses clips. Et ça continue pour les vidéos suivantes. On pense notamment à “Toxic”, qui lui donne également une importance primordiale.

Impossible de penser à Britney Spears sans l’imaginer avec sa tenue d’hôtesse de l’air bleu électrique. Lorsqu’elle avance avec son chariot roulant dans les couloirs de l’avion, on est sur du 100% pur Britney. Un clip iconique dans lequel elle concentre son essence. Uniforme mémorable, sensualité, ironie et effets spéciaux ringards. C’est sur ces quatre fondements que la star de la pop s’est créée. Et c’est parce que le clip de “Toxic” est aussi incroyable que la chanson que le tube est devenu l’hymne des années 2000.

En 2008, pour les 10 ans de sa carrière, elle revient avec “Womanizer”. Et pour nous montrer que rien n’a changé, elle sort cette fois l’uniforme de bureau et se la joue working girl dominatrix. Accessoirement, elle danse également nue dans un sauna, mais ce n’est pas la partie que nous avons décidé de retenir. Les ventes de son album sont relancées et elle en écoule plus que le précédent. Tout ça grâce à un uniforme.

Les clips de Britney Spears racontent des histoires

Britney Spears n’hésite pas à raconter des histoires avec ses clips pour marquer le coup. C’est par exemple le cas de “Lucky”, sur son deuxième album en 2000.

On y retrouve alors une Britney qui raconte l’histoire d’une actrice hollywoodienne nommée Lucky. Une star mélancolique enfermée dans son image qui regrette de ne pas pouvoir s’amuser comme elle l’entend. Sans le savoir, c’est sa propre histoire qu’elle raconte. Ou peut-être mettait-elle déjà en chanson son sentiment sur sa grande notoriété. Mais à l’époque, ce n’était rien face à ce que la star s'apprêtait à vivre.

C’est pleinement dans “Everytime” qu’elle conte sa propre histoire, sur son troisième album In the zone. En traversant des foules, elle y décrit sa rupture avec Justin Timberlake après une relation de trois ans. Le chanteur avait de son côté sorti “Cry Me a River” où il apparaît avec une sosie de Britney Spears. La diva avait alors décidé de lui répondre avec ce clip et ce titre.

Britney Spears et ses clips osés

Pour casser son image de petite fille plus ou moins modèle, la chanteuse nous a offert des clips pour le moins osés, dans lesquels elle se métamorphose et donne dans la sensualité. Si elle a toujours joué avec cette ambiguïté, elle assume entièrement cette facette de son personnage avec “I’m a Slave 4 U”.

Dans ce clip, il fait très chaud. Il y a donc très peu de tissus et beaucoup de sueur dans ces images. Alors qu’elle nous chante “je suis une esclave pour toi”, Britney Spears enchaîne les mouvements sensuels, toujours accompagnée de ses nombreux danseurs, dans un univers un brin post-apocalyptique où la chaleur semble s’emparer de toute forme de vie. C’est également la première fois qu’elle introduit ses paroles susurrées à l’aspect robotique qui s'avèrent être vitales pour la suite de sa carrière.

“Gimme More”, nous y sommes enfin. Quelques mois après son burn-out, la chanteuse organise son retour et choque le public en mettant les deux pieds, les deux mains, les épaules et la tête dans la sensualité, sans qu’il n’y ait aucun rapport avec Axelle Red. Bas résille, cuir, barre de pole dance, tout y est. Mais surtout, elle entame sa chanson par le désormais plus que légendaire “It’s Britney, bitch”. De son précédent statut d’icône, elle devient désormais une légende.

Brit-Brit : ses clips ringards qu’on adore

Dire que tous les clips de la star américaine sont de bon goût reviendrait à mentir. Mais ce n’est pas pour autant qu’on ne les apprécie pas. Parfois, ils relèvent du second degré et de l’ironie. Parfois, il s’agit simplement d’une excentricité extravagante et rocambolesque.

Retour au début de sa carrière, avec “Oops!... I Dit It Again”. Effets spéciaux kitchs, référence à “Titanic”, mise en scène ringarde, gloss surbrillant et combinaison en latex… tout est culte dans ce clip. Dire que ce dernier a mal vieilli est un euphémisme. Mais il ne faut pas non-plus lui refuser toute sa dimension ironique. Et c’est pour ça qu’il est devenu complètement culte. À tel point qu’il est désormais une source d’inspiration pour toutes les héritières de la star, dont Ariana Grande avec “Break Free”.

Plus sa carrière avance, plus Britney Spears continue de donner dans le ringard. Avec “Work B**ch”, elle se noie même dedans. Mais la magie Britney, c’est que même avec des effets spéciaux de mauvais goût, de faux requins en images de synthèses, des Lamborghini et des pantalons taille basse, elle reste incontournable.

Si elle n’est pas toujours dans le coup, elle reste une légende vivante. “Baby One More Time”, “Toxic”, ou encore “Gimme More”, chacun de ses clips est unique, et respire l’essence de la star de la pop. Mais avant tout, ils nous permettent de nous rappeler combien on aime Britney Spears.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur