Eliza Taylor dans le rôle de Clarke Griffin, l’une des stars de la série The 100.
Séries

The 100 : saison par saison, que s’est-il passé ?

Eliza Taylor dans le rôle de Clarke Griffin, l’une des stars de la série The 100. © The 100 / Jack Rowand / The CW

Vous avez oublié tout ce qu’il se passe dans les premières saisons de The 100 ? Ou au contraire, vous n’avez rien vu et désirez prendre le train en marche ? Voici un résumé saison par saison de la série SYFY.

Mais de quoi parle cette série, The 100, diffusée en France sur SYFY et dont tout le monde parle ? Tout commence par une apocalypse nucléaire, qui décime la population terrestre. Seuls survivants, des exilés spatiaux. 97 ans après la catastrophe, il est temps de vérifier la viabilité de notre planète bleue.

C’est donc sur ce tableau que commence la série.

The 100, saison 1 : la découverte de la Terre

Nous voilà donc au commencement de The 100, dans l’Arche, une station spatiale à des kilomètres au-dessus de la Terre, habitée par les survivants de l’apocalypse. 100 délinquants juvéniles vont être envoyés sur la planète supposément désolée. Parmi eux, on trouve Clarke, Bellamy, Octavia, Monty ou encore Finn, les personnages principaux de la série. Ils vont donc découvrir que la Terre est toujours en forme, un poil radioactive, mais habitable.

Si leur survie semble importante, ils vont surtout se rendre compte que leur planète n’est pas si inhabitée que ça. Elle est peuplée de Grounders, qui ont survécu à l’apocalypse et sont répartis en clans. Envahisseurs et envahis se font donc la guerre pendant toute cette première saison. Elle est cependant interrompue dans l’épisode finale lorsqu’une partie de l’Arche spatiale s’écrase sur Terre et qu’une partie des 100 est enlevée et retenue en captivité par les mystérieux habitants de Mont Weather...

The 100, saison 2 : une nouvelle menace

Dès la fin de la première saison, on découvre un nouvel organisme inquiétant : Mont Weather. Des survivants de l’apocalypse qui ne sont pas en mesure de survivre aux radiations terrestres et vivent confinés dans les montagnes. Pour survivre, ils capturent des terriens et les vident de leur sang pour se le transfuser. On a vu plus sympathique.

La saison 2 de The 100, c’est donc l’alliance des habitants du ciel et des Grounders contre un ennemi commun. Mais c’est aussi l’arrivée de toute une salve de personnages : les parents de nos délinquants juvéniles préférés, après que l’Arche se soit écrasée sur Terre. Ces derniers vont devoir s’acclimater à cette nouvelle vie et à ses coutumes. Tous les personnages évoluent vers un niveau supérieur. Ils apprennent à se connaître et à se faire confiance, mais franchissent parfois les limites de l’horreur. Cette saison se clôt sur le génocide des habitants des montagnes par Bellamy et Clarke.

The 100, saison 3 : peines de coeur

Pour sa troisième saison, The 100 explore une nouvelle dynamique. Les grands vilains de Mount Weather sont vaincus, la guerre entre survivants du ciel et Grounders est terminée et la paix semble enfin installée. Pas pour longtemps. Une nouvelle menace arrive : A.L.I.E, une intelligence artificielle responsable de la première apocalypse, un siècle auparavant et pleine de bonnes intentions. Elle entend en effet cloîtrer tout le monde dans une réalité virtuelle pour les protéger. C’est gentil de penser à la survie de tout le monde, mais il faut avant tout leur demander leur avis, ce que l’IA semble avoir oublié de faire.

Parallèlement, la paix n’est pas si installée que ça puisque l’introduction de nouveaux clans ravive les tensions entre Terriens. Sans oublier les conflits politiques qui s’installent pour désigner celui ou celle qui dirigera la grande coalition.

La mort n’épargne personne cette saison encore et vient séparer deux des couples préférés des fans : d’abord, le décès tragique de Lexa, grande leadeuse des Grounders, met un terme à sa relation avec Clarke. Puis c’est Lincoln, personnage emblématique depuis le début de la série, en couple avec Octavia, qui est tué d’une balle dans la tête. Des pertes dramatiques dont les fans ont eu du mal à se remettre.

The 100, saison 4 : nouvelle apocalypse

Qui dit nouvelle saison, dit forcément nouvelle menace. Cette fois, c’est pire que jamais. Ce n’est pas un tyran, la guerre ou une intelligence artificielle folle qui attend les 100 et les Grounders, mais bien une nouvelle apocalypse. Le genre de danger contre lequel on a du mal à lutter. C’est aussi le retour de la lutte contre le leadership de la nation. Qui réussira à sauver le peuple Terrien ? La paix a définitivement disparu.

Coup de chance : il y a un grand bunker pour se protéger de l’apocalypse. Coup de malchance : il ne peut pas accueillir tout le monde. Une partie des personnages remontent dans l’espace tandis que le reste s’entasse dans l’abri. 6 ans plus tard, tout le monde a (plus ou moins) survécu à l’apocalypse, laissant sa santé mentale de côté.

The 100, saison 5 : de nouveaux arrivants

Retour à la case départ. Après la deuxième catastrophe radioactive qui a frappé la Terre, il ne reste plus qu’un petit coin cultivable et viable sur la planète, qu’ils appellent Eden. Le reste du monde est dévasté. C’était sans compter l’arrivée d’un nouveau groupe de prisonniers venu de l’espace, qui vient semer la zizanie. Après toute une saison à s’affronter, leur chef, Paxton McCreary, décide de détruire Eden. Tout espoir de vie sur Terre est anéanti. Bellamy et compagnie remontent dans leur station spatiale et entrent en sommeil cryogénique le temps que la planète retrouve sa viabilité.

Mais c’est peine perdue. La Terre ne pourra plus jamais accueillir la moindre trace de vie. Du moins, pas avant des millénaires. L’équipe se réveille donc 125 ans plus tard, face à une nouvelle planète, prête à conquérir, qui fera l’objet de la saison 6 de The 100.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur