Leona Winter, candidate drag queen déjà iconique de la huitième saison de The Voice diffusée sur TF1, lors des auditions à l’aveugle.
TV

The Voice : les 10 auditions à l’aveugle les plus incroyables

Leona Winter, candidate drag queen déjà iconique de la huitième saison de The Voice diffusée sur TF1, lors des auditions à l’aveugle. © The Voice / Lionel Guericolas / ITV / Bureau233 / TF1

Au fil des saisons, The Voice nous a offert un certain nombre de moments musicaux d’exception. Voici les auditions à l’aveugle que la rédaction a trouvé complètement incroyables !

Gabriella Laberge (Coldplay - The Scientist)

Si on a décidé de commencer par l’audition à l’aveugle de Gabriella Laberge, c’est probablement parce qu’elle est l’une des plus bluffantes qu’on ait vu au travers des différentes saisons du programme. En 2016, pour la saison 5, la jeune chanteuse nous avait sorti son violon et son timbre de voix parfait pour nous donner d’énormes frissons ! Sans hésiter, on s’est retourné dès les premières secondes.

Olympe (Lana Del Rey - Born To Die)

“Feet don't fail me now”. C’est avec ces cinq mots qu’Olympe a réussi à se faire retourner 3 coaches en 2013. Quelques secondes plus tard, Garou finit par être conquis. Maintenant, c’est parti pour le show ! Le jeune chanteur de 24 ans seulement à l’époque est impressionnant. Et pour tout vous avouer, on a été bien déçu quand on a appris qu’il n’a pas remporté la saison.

Spleen (Britney Spears - Toxic)

“Toxic” est un grand monument de la culture musicale auquel on n’aime pas trop qu’on touche. Il appartient à Britney Spears et personne ne pourra jamais le faire aussi bien qu’elle. Du moins, c’est ce que nous pensions jusqu’à l’audition de Spleen en 2014, lors de la saison 3 de The Voice. Véritable ovni sur scène, sa performance nous a marquée à jamais.

Sol (Gnarls Barkley - Crazy)

Au départ, ça n’a l’air de rien. Un petit bonhomme, en marinière, qui chante sur une scène. Jusqu’à ce que ça se transforme en une performance complètement ésotérique et vibrante. À tel point que le fauteuil rouge de Florent Pagny n’arrive pas à s’en remettre. Quand le coach appuie sur le buzzer, c’est la panne et il ne se retourne pas en entier. Une performance qui restera dans les annales !

Nathalia (Village People - YMCA)

Dans les soirées dansantes, “YMCA”, c’est généralement le climax. On agite les bras en l’air de manière peu gracieuse, mais on s'amuse bien. Avec Nathalia, on s’amuse toujours bien. Mais l’instant est transformé en un moment de grâce lors duquel elle donne une seconde vie à un morceau qu’on a entendu des centaines de fois dans notre vie. Depuis, on ne se lasse plus de l’écouter. Malgré son talent fou et cette audition exceptionnelle, Nathalia sera éliminée avant les primes en direct.

Battista Acquaviva (Psaume de David)

Les séquences médiévales sont toujours surprenantes. S’il y avait Luc Arbogast et son bouzouki irlandais lors de la saison 2 du programme, on vous avoue que Battista Acquaviva a encore plus piqué notre curiosité. Son chant sifflé est incroyable, elle semble comme habitée. Elle ira tout de même jusqu’en demi-finale avant de se faire éliminer par son concurrent, Côme.

Arcadian (Stromae - Carmen)

Les duos ou trios qui se présentent aux auditions à l’aveugle de The Voice sèment généralement la confusion la plus totale. En plus de ça, le groupe Arcadian nous a aussi servi une reprise festive et sensationnelle d’un tube de Stromae. Malgré leur défaite en demi-finale, les trois parisiens ont tout de même eu droit à une belle carrière après le programme. Et vu leur talent, on comprend pourquoi !

Al.Hy (4 Non Blondes - What’s Up ?)

Retour en 2012, lors de la première saison de The Voice. C’était lors du tout premier épisode du télé-crochet diffusé à la télévision française, nous ne savions pas à quoi nous attendre. Après trois premiers candidats corrects mais pas franchement exceptionnels, nous commencions à avoir des doutes sur ce qui était à l’époque une émission toute neuve. C’était sans compter l’arrivée d’Al.Hy, quatrième candidate à nous être présentée, qui déferle comme un ouragan sur le plateau avec une reprise calme et explosive à la fois. On ne s’en est toujours pas remis. Elle est d’ailleurs la première candidate de l’histoire de The Voice France a avoir fait se retourner les quatre coaches.

Vincent Vinel (Eminem - Lose Yourself)

Vincent Vinel est probablement l’un des candidats les plus étonnants de The Voice. Et ce n’est pas sa cécité partielle qui va l’empêcher de nous présenter l’une des meilleures auditions à l’aveugle qu’on ait jamais vue. Derrière son clavier, il nous offre une reprise inédite et enflammée d’un des grands classiques du rappeur Eminem. Quelques notes au piano, une démonstration vocale, la preuve d’un flow imperturbable, c’est une réussite absolue. Il terminera en troisième position de la compétition, chapeau !

Mood (Zazie - Je suis un homme)

“Oh le risque” ! Zazie le dit elle-même, reprendre une chanson d’un membre du jury est un choix plus qu’audacieux. Et pourtant, il semblerait que cela ait payé. Mood s’approprie entièrement le titre de la chanteuse française et nous offre une performance complètement mystique et surnaturelle. Si la candidate est éliminée dès le premier épisode en direct, son audition reste tout de même l’une des plus marquantes.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur