JuL lors des 32èmes Victoires de la Musique au Zénith de Paris, le 10 février 2017
France

JuL est devenu le plus gros vendeur de l'histoire du rap français

JuL lors des 32èmes Victoires de la Musique au Zénith de Paris, le 10 février 2017 © THOMAS SAMSON / AFP

On l'appelle l'OVNI, et ce n'est pas près de s'arrêter. Car le rappeur marseillais vient de passer devant IAM, NTM, Booba et Gims au classement des meilleurs vendeurs du rap français. Et "C'est pas des LOL".

3,5 millions d'albums vendus. Bim. JuL est donc devenu en ce mois de janvier 2020 le n°1 du rap game, détrônant ainsi celui qui squattait la première place depuis 2017 et son album Géopoétique : MC Solaar.

Mais comment fait-il pour dépasser ainsi des artistes et groupes qui sont là depuis bien plus longtemps ? Tout simplement en étant hyperproductif. Car depuis son apparition musicale en 2014, JuL a sorti... 12 albums. Soit trois fois plus que NTM dans toute la carrière du groupe de Joey Starr et Kool Shen, ou même deux de plus qu'IAM, qui déverse pourtant son flow depuis... 1990 ! Le rappeur marseillais n'a pas appelé son deuxième album Je trouve pas le sommeil pour rien. Visiblement, il est insomniaque, et profite de ses nuits blanches pour que ses pages ne le soient pas. Il sort donc deux albums studio par an, atteignant régulièrement les 200 000 ventes par disque. Ceci explique cela. Et encore, il faut également y rajouter les mixtapes, dont les cinq volumes des "albums gratuits" : il en a déjà sorti sept ! Rien qu'en 2019, il a ainsi signé... 88 nouveaux morceaux ! Alors bien sûr, les mauvaises langues pourront toujours dire "oui bah vu les textes, c'est sûr que ça ne doit pas lui demander beaucoup de temps"...

Une image un peu facile. Car si JuL fait des singles qui cartonnent mais semblent un peu simples, musicalement comme lyriquement, il impressionne également sur certains titres moins commerciaux, et a battu un record en décembre 2019, en tenant en direct sur Skyrock un freetstyle de 46 minutes dans l'émission Planète Rap. Souvent moqué pour ses paroles, JuL avait notamment été très énervé par un reportage expliquant que ses fans avaient généralement de grosses difficultés en orthographe. Mais aujourd'hui, l'interprète de Mon bijou et Tchikita doit se réjouir de voir qu'il est au sommet, devançant tous les gros bonnets ! Et pas que d'un peu !

On peut vendre 1000 fois plus qu'une personne, mais on ne peut pas vendre une fois... attendez...

Si son avance sur MC Solaar ne se chiffre qu'en dizaine de milliers d'albums d'écart, la différence d'âge et sa productivité ne vont faire qu'accentuer la différence sur la durée, tandis que les poursuivants ne peuvent même pas espérer le rattraper. Même Gims, IAM, Booba ou Soprano ne dépassent pas les trois millions d'album vendus. NTM n'est même qu'à la dixième place du classement, avec 1 500 000 ventes. Les seuls qui pourraient espérer le dépasser semblent être Bigflo et Oli, encore très jeunes et qui ont déjà dépassé le million, ou Orelsan, à condition de parvenir à refaire le coup de La fête est finie, son album qui à lui seul s'est vendu à 820 000 exemplaires...

Mais d'ici à ce que le Normand sorte un nouvel album, JuL en aura probablement sorti six autres...

Sources : Konbini, Sens Critique

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur