Rassurez-vous, le fameux pouce levé de Facebook n'est pas près de disparaître...
Internet

Facebook : vers la fin du Like ?

Rassurez-vous, le fameux pouce levé de Facebook n'est pas près de disparaître... © abdullah / Adobe Stock

Pas tout à fait… Mais le célèbre réseau social envisagerait bien, si ce n’est de supprimer le fameux bouton au pouce levé, d’au moins dissimuler le nombre de "J’aime" récoltés sur une publication.

Revenons tout d’abord quelques mois en arrière, en avril dernier, quand Instagram annonçait qu’il allait tester une nouvelle fonctionnalité pour le moins surprenante. Lui qui, plus que n’importe quel autre réseau social, marche sur les ribambelles de cœurs ramassés par ses utilisateurs, avait décidé de changer radicalement de point de vue. "Nous voulons que vos abonnés se concentrent sur ce que vous partagez, non pas sur le nombre de likes que vos publications reçoivent", annonçait en effet la plateforme dans une notification envoyée aux comptes concernés par sa mise à l’essai. Eh oui, le géant du partage de photos a tenté l’impensable : cacher le compteur de "J’aime".

Aujourd’hui, un autre géant des médias sociaux semblerait vouloir emboîter le pas à Instagram. D’après une certaine Jane Manchun Wong, bloggeuse spécialiste en reverse-engineering réputée dans le milieu de la Silicon Valley, c’est Facebook qui travaillerait à son tour sur un nouvel affichage n’informant plus du nombre de likes récoltés sur une publication.

Vers un avenir meilleur ?

Tel qu’on peut le voir sur ces captures d’écran qu'elle a publiées sur Twitter en ce début de semaine, il serait toujours possible de "réagir" à un post (que ce soit avec un bouton "J’aime", "J’adore", "Haha", ou encore "Triste"), et de voir qui a ainsi "réagi". En revanche, à en croire ces images, le compteur enregistrant le nombre de ces "réactions" n’apparaîtrait plus sous la publication. S’il resterait, d’après Jane Manchun Wong, visible par l’auteur de celle-ci, les abonnés ne verraient quant à eux plus qu’une suggestion de personnes qui ont liké.

Dans son billet de blog, publié ce lundi 2 septembre 2019, la bloggeuse précise que cette fonctionnalité ne serait qu’aux "premiers stades de développement". Mais de noter que cela "indique l’assurance de Facebook et Instagram que les pour l’emporteraient sur les contre dans le fait de cacher les compteurs de like". Nul doute que derrière cette démarche se trouve une volonté, pour une fois tout à fait honorable, de réduire l’effet anxiogène que peuvent induire ces petits pouces et autres cœurs. Finie la course à la popularité sur les réseaux sociaux ? Oui, bon, on n'en mettrait pas notre main à couper non plus…

Sources : Jane Manchun Wong, The Verge

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur