En fonction d’où on se situe en France, on peut être éligible à un abonnement internet fibre optique, ou non.
Internet

Fibre optique : suis-je éligible ?

En fonction d’où on se situe en France, on peut être éligible à un abonnement internet fibre optique, ou non. © ronnybas / Adobe Stock

Avant de choisir un abonnement internet, c’est la grande question qu’il faut se poser : suis-je éligible à la fibre optique ?

Êtes-vous éligible à la fibre optique ? Avant de souscrire à un abonnement très haut débit, il n’est pas toujours évident de savoir si vous pouvez y prétendre. Un grand nombre de caractéristiques entre en compte. Localisation géographique, installation immobilière, opérateur, il existe autant de facteurs que de possibilités. Nous allons essayer de vous aiguiller sur la question.

L’éligibilité à la fibre en fonction de votre département

Vous vous en doutez probablement, en fonction de votre lieu de résidence en France métropolitaine, votre éligibilité peut varier du tout au tout. Plus vous vous approchez des grandes agglomérations, plus vous pourrez prétendre à une connexion très haut-débit. En tête des logements couverts par la fibre optique, on retrouve évidemment l’Île-de-France. Mais ce n’est pas la seule région à pouvoir surfer sur le net à grande vitesse. L’agglomération lyonnaise est également très bien placée, tout comme le grand Est, avec Strasbourg qui concentre des lieux de pouvoirs.

À l’inverse, si vous vivez dans le centre de la France, il est fort possible que vous ne puissiez pas vous équiper avec du très haut débit. Même constat pour la région des Alpes ou pour la Champagne-Ardenne. Il est même parfois possible que vous ne puissiez pas vous équiper en ADSL du tout.

Découvrez la carte de France de l’éligibilité à la fibre optique :

La carte de France de la fibre optique par département. Plus on se rapproche du bleu foncé, plus votre logement est susceptible d’être éligible au très haut débit.
La carte de France de la fibre optique par département. Plus on se rapproche du bleu foncé, plus votre logement est susceptible d’être éligible au très haut débit. © SFR ACTU

Attention : habiter dans une zone très peu éligible ne veut pas dire que votre logement ne pourra pas s’équiper avec une telle installation. Même constat inverse, une zone très éligible ne constitue pas une garantie. De nombreuses parties de l’Île-de-France, en Seine-et-Marne, par exemple, ne sont pas éligibles à la fibre, alors même qu’on se trouve dans un département qui possède un très bon accès au très haut débit. Tout dépend aussi de l’opérateur vers lequel vous désirez vous tourner.

Votre logement est-il déjà équipé en fibre optique ?

Il peut arriver que vous ayez déjà la fibre optique sous votre nez, sans ne jamais la remarquer. Renseignez-vous auprès de vos voisins pour savoir s’ils possèdent déjà un abonnement très haut débit.

Si vous habitez une maison, cela vous permettra de savoir si votre quartier a une installation adéquate pour recevoir la fibre optique. Cela vous permettra également de savoir vers quel opérateur vous tourner.

Si vous habitez dans un immeuble, c’est la même démarche qui s’applique. Demandez à vos voisins ou au gardien si un opérateur est déjà venu installer l’internet à grande vitesse dans votre bâtiment. Cela vous permet d’avoir une première vue d’ensemble. Un immeuble qui n’est pas équipé ne signifie pas nécessairement que vous devrez faire une croix sur la fibre. Il est possible que personne ne l’ait jamais demandé. Si seulement deux opérateurs couvrent votre résidence et que vous penchez pour un troisième, il est également possible de le faire venir jusqu’à vous.

Contacter mon opérateur pour avoir la fibre optique

La meilleure démarche reste encore celle de prendre contact directement avec votre opérateur. Il existe de nombreux outils en ligne pour déterminer si votre logement est déjà équipé en fibre optique ou s’il est éligible. Si votre habitation est éligible, mais pas encore équipée, cela ne devrait normalement rien vous coûter de faire arriver le très haut débit jusque chez vous. L’opérateur prend généralement l’intervention à sa charge, puisque cela lui permet dans la foulée de gagner de nouveaux clients qui pourraient être intéressés par une telle connexion.

Par Clément Capot