Kanye West et Kim Kardashian sont les heureux parents de quatre enfants, dont deux nés grâce à la GPA
TV

Pourquoi Kim Kardashian et Kanye West font appel à des mères porteuses ?

Kanye West et Kim Kardashian sont les heureux parents de quatre enfants, dont deux nés grâce à la GPA © DIMITRIOS KAMBOURIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L’un des couples les plus connus de la planète vient d’avoir son quatrième enfant, le deuxième par mère porteuse. Et contrairement à ce que peuvent affirmer les mauvaises langues, ils n’utilisent pas ce biais parce que Kim a peur de prendre des fesses…

Placenta accreta

Ce n’est pas une formule magique qu’on apprend à Poudlard (enfin, on espère…) ou le titre d’un album de Kanye, mais bien le nom donné à une anomalie du positionnement du placenta dont souffre Kim K. Un problème considérable, qui peut provoquer une importante hémorragie interne à la naissance. Et comme si cela ne suffisait pas, lors de sa deuxième grossesse, on lui a diagnostiqué une pré-éclampsie. Il s’agit d’une grave hypertension artérielle, qui a conduit ses médecins à lui déconseiller une troisième grossesse. Pourtant dans l’émission L’Incroyable Famille Kardashian, la star a révélé avoir fait une fausse couche après une fécondation in vitro suite à la naissance de Saint, le second enfant du couple.

Une expérience traumatisante qui explique donc pourquoi pour leur troisième, Chicago, une fille née en 2018, K et K ont décidé de faire appel à une mère porteuse. Un choix qui n’a pas été facile à faire pour le couple, comme le déclarait Kim en 2016 dans son émission :

“Personne ne peut sentir autant votre amour qu’un bébé, littéralement près du cœur quand il est à l’intérieur de vous. Je pense que ma plus grande peur est de me dire : si j’engage une mère porteuse, aimerais-je autant cet enfant que les autres ?”

La réponse semble avoir été donnée depuis, vu le bonheur dans lequel la famille a été plongé suite à l’arrivée de ce troisième bambin, pour laquelle la mère porteuse, une femme d’une vingtaine d’années, aurait été payée environ 45 000 dollars. Surtout que cette expérience réussie a donné de la suite dans les idées à Kanye West et Kim Kardashian…

Jamais trois sans quatre

En effet, comme il leur restait un second embryon, ils ont voulu agrandir la famille. Ce qui n’était pas possible avec la même mère porteuse. Ils ont donc fait appel à une autre. C'est ainsi qu'est né Psalm (Psaume en VF), un petit garçon, le 10 mai 2019, qui ressemble énormément à sa grande sœur Chicago. Le premier cliché du bébé a été publié sur Instagram par sa maman et a très vite dépassé les six millions de likes.

Sur son blog, Kim avait ainsi pu expliquer en quoi consiste exactement la GPA (Gestation pour Autrui) :

"Après avoir étudié toutes les options, Kanye et moi avons décidé la gestation pour autrui. Même si nous avons employé le terme de mère porteuse par le passé, une gestatrice est le terme technique pour une femme qui porte un bébé qui n’a aucun lien génétique avec elle. Une mère porteuse traditionnelle donne ses ovaires, est inséminée artificiellement avec le sperme du père et ensuite porte le bébé jusqu’au terme. Dès lors que nous avons implanté mes ovaires fertilisés dans notre gestatrice, notre bébé est génétiquement le mien et celui de Kanye."

Une décision qui a permis de mettre en lumière le recours à la GPA pour les familles qui ne peuvent pas faire autrement. Celle-ci n’est légale que dans certains États américains et pas encore en France, mais se retrouve régulièrement au cœur de nombreux débats. On sait en tout cas dans quel camp sont les Kardashian...

Source : kimkardashianwest.com

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur