Les joueurs de Manchester City et Manchester United s'affrontent dans le derby, le 7 janvier 2020.
Football

À Manchester, les supporters se trollent sur... Google Maps

Les joueurs de Manchester City et Manchester United s'affrontent dans le derby, le 7 janvier 2020. © PAUL ELLIS / AFP

La rivalité entre Manchester City et Manchester United va au-delà des tribunes et des terrains, grâce à l'humour so British qui fait aussi toute la beauté du championnat anglais.

Le football n'est pas le seul sport national en Angleterre. Il y en a bien d'autres, comme la tournée des pubs, se promener en t-shirt alors qu'il fait -2°C dehors, boire du thé à n'importe quel moment de la journée, parier sur tout et surtout n'importe quoi, mettre du vinaigre sur ses frites... Et se chambrer entre supporters.

Les rivalités sont très nombreuses en Premier League, notamment entre les équipes d'une même ville. Rien qu'à Londres, on compte six clubs dans l'élite, avec Chelsea, Arsenal, Tottenham, West Ham, Crystal Palace et Watford. Et certains se détestent plus que d'autres. Alors les noms d'oiseaux tombent aussi fréquemment que les gouttes de pluie dans la Tamise lors des nombreux derbies, ainsi que des chants un peu plus bon enfant. C'est la même chose du côté de Manchester, où les Red Devils et les Skyblues se détestent cordialement. Surtout depuis que City a commencé à gagner des titres, et qu'United a du mal à se remettre du départ de Sir Alex Ferguson. Alors des fois, ce "chambrage" prend des autres formes, inattendues. Comme sur... Google Maps.

"Emptyhad" Stadium

A priori, vous n'avez jamais tenté de taper "empty seats" dans l'outil de localisation de Google. Et c'est bien normal. Mais si vous l'aviez fait, vous auriez pu constater que grâce à de nombreuses participations des supporters de Manchester United, cette recherche de "sièges vides" localisait... l'Etihad Stadium, qui est donc le stade de Manchester City ! Comme pour le PSG, il est souvent reproché au club (pourtant anciennement réputé comme étant celui de la working class mancunienne) de ne pas compter beaucoup de supporters, mais beaucoup de touristes attirés par Guardiola et les stars signées depuis l'arrivée des Émiratis à la tête de City. On lui reproche aussi, par conséquent, un gros manque d'ambiance comme de chants dans le stade. Et même de payer des influenceurs pour venir assister aux matches...

On est donc sur du bon gros troll. Surtout que niveau affluence, Manchester City est quand même bien loin d'être l'AS Monaco, avec une moyenne de 54 391 spectateurs par match en championnat cette saison, soit un taux de remplissage de 98,9%. Et selon les dires, les Cityzens auraient répliqué à cette farce, puisqu'en recherchant le trajet entre le centre d'entraînement de Manchester United et le stade d'Old Trafford, on observerait le tracé d'un... phallus. Vraie revanche, ou légende urbaine ? Google Maps n'attend plus que vous pour vérifier.

Ou pas.

Sources : So Foot, Givemesport

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur